Recettes-detox-gourmandes

Mon premier livre : Recettes Gourmandes Détox, First Editions

Youhou ! Découvrez mon premier livre, depuis 25 février 2016 dans toutes les bonnes librairies :). Distribué chez First Editions dans la collection “C’est bon pour moi”.

Une très jolie première expérience éditoriale, en collaboration avec Garlone Bardel, talentueuse styliste culinaire passionnée de cuisine saine (et de yoga !).

 

Vous y découvrirez :

– 4 doubles pages avec des conseils healthy pour prendre soin de vous et faire une détox à la maison : les étapes (avant, pendant, après la détox), les comportements à éviter, les éléments à favoriser, etc…

–  50 recettes illustrées pour vous faire du bien, accompagnées de recommandations en naturopathie :
>  Des eaux infusées, jus, laits et tisanes
>  Des salades et des snacks
>  Des soupes
>  Des plats légers
>  Des petits déjeuners et des douceurs.

Toutes les recettes sont élaborées sans produits laitiers et sans oeufs. Le seul gluten est celui des flocons d’avoine, parfois utilisés, que vous pouvez remplacer par une autre céréale ou acheter “certifié sans gluten”.

Merci à Iris Odier de m’avoir fait confiance sur cet ouvrage qui, je l’espère, vous permettra d’aborder le printemps plus légèrement !

Vous pourrez trouver l’ouvrage en librairie, sur Fnac.com et Amazon.fr.
Pour une recette de jus ça se passe par là.

 

Routine

Routine matinale

Généralement, je me réveille naturellement sans alarme entre 8 h et 8h30. (Là je m’empêche de connecter mon téléphone au réseau 4G même si je suis tentée). J’ai la chance de ne pas avoir à me lever tôt depuis quelques années car je travaille à mon compte.

D’ABORD, LA MÉDITATION
Je médite pendant 10 à 20 minutes, selon le temps que j’ai devant moi. Cette méditation comporte plusieurs étapes :

–  La gratitude : je note les points sur lesquels je suis reconnaissante pour ces dernières 24 heures.
– Un sentiment de connexion à une conscience supérieure que je visualise sous la forme d’une boule de lumière qui irradie en moi puis qui s’étend progressivement jusqu’à recouvrir le monde.
–  Je donne une intention à ma journée : accomplir quelque chose, faire des rencontres qui vont m’apporter de nouvelles perspectives, atteindre un objectif, …

Je connecte mon téléphone au réseau 4G. Ensuite j’allume le wifi (que je débranche systématiquement la nuit).

MY SWEET SWEET TEA
A moins que je suive une cure (d’argile, de jus de bouleau ou encore de préparations pour l’hygiène intestinale sur plusieurs semaines) je réveille mon système digestif toujours de la même manière :

Je fais bouillir de l’eau préalablement filtrée dans laquelle je jette quelques cubes de gingembre frais, avec d’autres plantes au choix : ortie, bardane, anis étoilée, chardon marie… selon mon envie. Je laisse bouillir quelques minutes et j’éteins le feu, avant d’attendre quelques minutes que le mélange refroidisse. Je presse un demi-citron que je mélange à la préparation, et j’ajoute une demi-cuillère de miel bio (le reste est bio aussi, mais je préfère préciser pour le miel parce que tous les miels de grande surface sont trafiqués).

ENFIN, PETIT DÉJEUNER
30 à 45 minutes après la tisane, je suis douchée et habillée, je me prépare un petit déjeuner de fruits frais. J’écrase une petite banane et j’y mélange des fruits de saison que j’ai trouvé dans mon magasin bio préféré, façon “miam ô fruits”. J’ajoute des graines de courge, de tournesol et des amandes pilées. Si j’ai un rendez-vous à l’extérieur j’embarque une banane dans mon sac. Et lorsque j’ai envie d’autre chose, je mange des tartines de pain des fleurs avec de la purée d’amande ou de sésame, mais c’est rare.

Si je n’ai pas faim, je ne mange pas, je laisse mon système digestif se reposer.

Fin prête pour une nouvelle journée !

 

Depuis début 2016, j’ai commencé une formation en médecine ayurvédique, bientôt de nouvelles habitudes venues du Sri Lanka… !

 

Photo : Marion Frégéac

Règles-pour-bien-dormir

5 règles de base pour bien dormir

1. L’exercice physique

Au moins 45 minutes, 3 fois par semaine ! L’objectif n’est pas seulement la fatigue physique, mais plutôt l’équilibre corps-mental. Le sport permet de calmer les ruminations de l’esprit et de bien éliminer les toxines qui peuvent perturber le sommeil.

2. Des habitudes alimentaires saines

Supprimez les “faux aliments” (sodas, produits sucrés, etc. ) après 18h et tous les excitants. Dînez tôt et pas trop gras, au moins 2 heures avant le coucher ! Si possible faites une petite balade digestive après le dîner.

L’assiette idéale : ¼ de légumes cuits, ¼ de légumes crus, ¼ de féculents (complets !) et ¼ de protéines végétales ou animales légères (viande blanche ou poisson). Pas de dessert, si vous avez vraiment envie d’un petit quelque chose vous pouvez manger une petite purée de fruits ou quelques amandes avec une tisane douce (mélisse, réglisse, menthe, cannelle…).

3. Respecter un rythme strict

Couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure pendant quelques semaines. Sur la période, ne vous autorisez pas à compenser le week-end un léger manque de sommeil (sauf si vous êtes malade), votre corps retrouvera son propre rythme et vous finirez par dormir au bon moment, c’est à dire la nuit ! Allez vous coucher aux premiers signes du sommeil, ne trainez pas parce que vous souhaitez terminer quelque chose, bâillements et paupières lourdes vous signalent que c’est le bon moment.

3. Eviter les écrans le soir

Cessez d’utiliser ordinateurs, tablettes et téléphones portable une heure trente avant le coucher, baissez aussi graduellement les lumières. Ecoutez de la musique, lisez un bon livre et créez-vous des rituels rien qu’à vous… Une crème qui sent délicieusement bon, une bougie allumée sur votre table de nuit, ou toute autre chose qui vous fait du bien.

4. Lâcher le mental

Plus facile à dire qu’à faire mais se détendre, ça s’apprend ! Et cela ne vient pas en une séance… c’est un travail au long cours… Choisissez les techniques qui vous parlent le plus et décidez d’essayer au moins une année entière pour en ressentir les bienfaits lorsque vous en avez le plus besoin. N’hésitez pas à vous faire accompagner.

 

Lire aussi : Mes insomnies ou comment la naturopathie est entrée dans ma vie

 

Insomnies

Mes insomnies (ou comment la naturopathie est entrée dans ma vie)

Le sommeil a toujours été une préoccupation majeure pour moi, petite fille, je dormais déjà mal et je me réveillais très souvent. Mon père est un grand anxieux qui souffre lui-même de troubles du sommeil. A l’âge de 28 ans j’ai décidé de m’en occuper, j’ai pris rendez-vous auprès du service dédié au sommeil à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris… 6 à 9 mois d’attente tout de même ! Je me souviens m’être sentie déjà moins seule avec mes nuits blanches.

Le jour J, je me suis soumise à toute une batterie d’examens pour observer mon sommeil. Le résultat ? Aucun souci visible. Je suis repartie avec une ordonnance surprenante, un rendez-vous avec une cadre de santé, naturopathe et sophrologue qui travaille sous forme associative avec des groupes sur des techniques de « rééducation au sommeil ». Une belle rencontre avec Dany Trouillet, 5 séances sur deux mois, toute une liste de conseils en l’hygiène de vie et un agenda à tenir consciencieusement pour noter mes progrès. En parallèle, quelques séances de « biofeedback » à l’hôpital.

Le biofeedback est une technique de rééducation qui permet aux patients de s’entrainer à apprivoiser les signaux émis par leur propre organisme. En clair, des capteurs sont posés pour mesurer les ondes cérébrales et musculaires, permettant l’observation de courbes sur un écran. Des séances de 45 minutes où la détente est de mise, dans ce cas précis pour me rendre compte du pouvoir du lâcher-prise mental sur mon corps.

La naturopathie et les techniques de relaxation ont sauvé mes nuits et rendu mes journées plus belles. A la même période, j’ai décidé d’apprendre la naturopathie !

Les infos pour bien dormir c’est par ici !

 

La-consultation

La consultation en naturopathie

Une première consultation naturopathique dure entre 1 h et 2 h selon les besoins exprimés par le client et selon les préférences du naturopathe. En comparaison, notons qu’un médecin généraliste consacre 16 minutes à chaque patient !

Le praticien de santé naturopathe ne réalise pas de diagnostique médical, il s’efforce d’établir le meilleur programme possible pour vous en hygiène de vie en fonction de votre énergie et des troubles dont vous souffrez. Vous pouvez apporter vos analyses récentes, il peut avoir besoin de les consulter.

Il procède à un bilan de vitalité en trois phases :

– L’observation pendant laquelle vous restez habillé(e) : il regarde votre morphologie, votre posture générale, la qualité de votre peau, les signes de faiblesses et de vitalité, votre iris…
– L’anamnèse avec beaucoup de questions très précises sur vos antécédents médicaux et ceux de votre famille, votre transit, votre sommeil, vos habitudes alimentaires, etc…
 – Les recommandations individualisées, vous êtes invité(e) à noter une liste de conseils qui demanderont probablement quelques changements dans vos habitudes :). Pas de panique, c’est une feuille de route négociée avec plus ou moins de flexibilité selon votre état de santé et les changements que vous espérez voir opérer dans les semaines suivantes.

Parfois, quelques compléments alimentaires seront nécessaires sur des périodes courtes pour combler des carences ou encourager certaines fonctions organiques. Il n’y a pas de « prescription » et vous ne serez jamais invité à interrompre des traitements médicaux en cours, si votre situation s’améliore, rendez-vous chez votre médecin pour adapter votre médication.

Les recommandations se font sous forme de cures à tenir au moins 3 ou 6 mois pour obtenir des résultats significatifs. Un second rendez-vous peut être convenu pour faire le point ou pour aller plus loin si vous le désirez.

La naturopathie ne « guérit » pas les malades. C’est le malade qui, de part ses bonnes habitudes et la prise de conscience de sa capacité de se guérir, utilise toutes ses ressources pour atteindre la guérison.

 

Lire aussi : En fait qu’est-ce qui marche ? (Allopathie, naturopathie, thérapies)

 

Naturopathie

La naturopathie qu’est-ce que c’est ?

C’est une médecine traditionnelle ancestrale, au même titre que la médecine chinoise ou l’Ayurveda. Les trois pratiques étant reconnues comme médecines complémentaires par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.). C’est aussi un art de vivre qui permet de prendre en main sa santé et de gagner en autonomie !

Le médecin conventionnel allopathe (celui qui est remboursé aujourd’hui) se pose la question de « comment vous êtes tombé malade ? » et lutte contre la maladie. Le naturopathe se pose la question de « pourquoi la maladie s’est installée ? », il encourage la santé, son approche est de chercher la « cause », plutôt que d’essayer de supprimer le symptôme.

 

La consultation en naturopathie est appelée « bilan de vitalité ». Le naturopathe est un généraliste qui possède une vision globale qui lui permet de déterminer les techniques les plus adaptées à l’état de santé de la personne qui le consulte. Il utilise :

    •    L’alimentation et la diététique : nutrition, diététique, cures saisonnières,…
    •    La psychologie : gestion du stress et des émotions, relaxation, relation d’aide, sophrologie,…
    •    Les exercices physiques : culture physique, gymnastique douce, stretching,…
    •    L’hydrologie : utilisation de l’eau locale ou générale, interne ou externe.
    •    Les techniques manuelles : massages non médicaux
    •    Les techniques respiratoires : pratiquées dans le cadre du yoga, Qi gong, bol d’air 
Jacquier, …
    •    La phytothérapie et aromathérapie : plantes et huiles essentielles
    •    La réflexologie : appliquée aux mains, dos, pieds,…
    •    Les techniques énergétiques : recours aux différentes formes de magnétisme
    •    Les techniques vibratoires : utilisation du rayonnement solaire, des couleurs, d’élixirs.
..

 

Ces différentes techniques sont toujours mises en œuvre à l’intérieur de cures : de désintoxication, de revitalisation ou de stabilisation, pour une prise en charge globale et des résultats visibles rapidement.

Le bilan est en fait une étude de votre capacité à conserver ou à retrouver une pleine santé. Les symptômes permettent de révéler les dysfonctionnements, mais c’est toujours « l’encrassement » du corps qui est considéré comme la cause principale de la maladie qui s’est installée. Sachant cela, il ne cherchera donc pas à mettre un pansement sur un problème, il reviendra toujours vers votre histoire, vos habitudes et vers l’éducation que vous êtes venu acquérir.

L’objectif ? Vous aider à relancer l’activité cellulaire et d’harmoniser vos fonctions vitales, il vous aidera à combler vos carences, à rééquilibrer vos besoins et à prendre soin de vous durablement en autonomie. 

La naturopathie vous permet d’appréhender les réactions de votre corps et comprendre ce qui est bon pour vous, individuellement. Une fois les clés en main, vous disposez d’une foule d’outils pour ne plus vous sentir démuni au quotidien face aux déséquilibres de votre organisme, c’est une pratique qui vous rendra libre !

 

Comment la naturopathie est entrée dans ma vie