rajesh-kavasseri-RuaFBczBXIc-unsplash

Oser une rentrée magnifique : créer ensemble le plus beau monde que notre cœur sait être possible

Cette année est extraordinaire à bien des égards, nous avons l’opportunité d’ouvrir les yeux sur des choses qui sont devenues trop grosses pour continuer de passer inaperçues pour la plupart d’entre nous. J’ai choisi pour ma part de continuer à me concentrer sur le monde que je désire créer, avec celles et ceux qui avancent vers la grande transformation qui est en cours.

 

Comment se préparer une rentrée magnifique alors que le monde est encore en plein chaos ?

D’abord, il faut se l’autoriser. En avoir envie, faire des choix et s’en donner les moyens. Nous avons deux voies : pouvons nous laisser distraire par les difficultés du moment, qui ne sont que des nuages qui passeront OU nous concentrer sur l’après (je ne dis pas qu’il ne faut pas s’intéresser à ce qui se passe, il est important que toutes celles et ceux qui se sentent appelés à participer le fassent).
Le monde va se transformer à grande vitesse et nous sommes là pour accompagner cette transition. Je dis nous car si vous êtes arrivé.e jusqu’à mon blog, c’est que vous êtes déjà dans ma tribu .

 

Je ne sais pas pour vous, mais en ce moment de mon côté il y a beaucoup de choses à gérer, des rendez-vous à honorer, des projets à enclencher si je veux déployer mes ailes dans les prochains mois. J’ai comme un sentiment d’urgence, particulièrement lié à la situation actuelle.

Alors j’ai décidé de bien commencé l’année, j’ai ralenti et respiré pour ne pas me laisser envahir par le stress et j’ai utilisé ces 3 clés :

 

Clé #1 Bien gérer mon temps

Cette année j’ai découvert la matrice du temps d’Eisenhower (vous la trouvez facilement sur internet) pour prioriser mon travail, depuis je m’organise différemment : j’ai appris que si je voulais rester créatrice-visionnaire, il fallait que je passe plus de temps à me concentrer sur ce qui est IMPORTANT mais NON URGENT. Car c’est là que la magie opère le plus pour mon entreprise et mes projets sur le long terme. Lorsque j’organise bien mon temps, mes résultats s’envolent et je ne suis même pas fatiguée. J’apprends à gagner du temps et à respecter mon énergie, tout en créant plus d’abondance avec les talents qui sont les miens, sans chercher à faire “ce-que-je-crois-qui-fonctionne-pour-les-autres-qui-devrait-marcher-pour-moi”. Est-ce que c’est facile ? Non. Mais c’est passionnant et ça me fait tellement grandir.

Clé #2 Décider de mes nouveaux objectifs, et m’engager

J’ai commencé à travailler avec une nouvelle coach juste avant la rentrée et j’ai revu la forme que je voulais donner à ma contribution. Il est tentant de rester confortablement dans ce que je sais bien faire, mais la vie m’appelle à continuer de grandir pour occuper ma place. Sortir régulièrement de ma zone de confort me permet d’être de plus en plus à l’aise avec le fait de sortir de ma zone de confort :-).  Je sais que ma confiance en moi et ma confiance dans le monde se musclent avec ma confrontation aux challenges, grâce à eux je découvre mes ressources encore cachées.
En bonus, j’ai confié mes projets à une amie ambitieuse qui m’a aussi confié les siens, c’est merveilleux de se soutenir inconditionnellement l’une l’autre. J’ai envie de m’envoler et de la voir s’envoler.


#3 Demander de l’aide et avancer avec une tribu

Ce que je veux faire d’autres l’ont fait avant moi. Et d’autres encore sont en train de le faire en même temps que moi. Au lieu de regarder en coin ce qu’ils ont fait “de mieux” et de me dire “que tout a déjà été fait”, je choisis d’avancer à leurs côtés, d’offrir mon aide ou d’en demander. Seule, je vais vite, mais avec les autres, nous allons loin. Énergétiquement nous entrons dans un nouveau paradigme, plus léger, plus sain, où la compétition n’a pas sa place (le challenge oui, et tant mieux!). Nous entrons vraiment dans une ère où on va jouer collectif pour transformer les systèmes en place et voir grand. J’appelle ça “la pensée win-win-win” : gagnant pour moi, pour les autres, pour le monde dans son ensemble.

 

 

Ce que j’ai compris pour moi, je souhaite le transmettre au plus grand nombre pour que ça se répande comme un grand virus d’entraide et d’amour. Je suis si heureuse de créer des communautés puissantes de thérapeutes, qui a leurs tours créent des communautés puissantes dans leurs domaines.

 

VOUS POUVEZ NOUS REJOINDRE NOTRE TRIBU AVEC JULIA ESPÉRANCE
AVANT LE 10 SEPTEMBRE POUR VOUS LANCER FAIRE DÉCOLLER VOS ACTIVITÉS.

C’est pour vous si vous êtes déjà installé·e ou en cours d’installation en tant qu’accompagnant.e.

Oser une rentrée magnifique : créer ensemble le plus beau monde que notre cœur sait être possible 1

 

 

Ne laissons pas passer cette opportunité, ensemble.
Il y a beaucoup de nouvelles personnes qui arrivent dans nos cabinets en ce moment, curieuses d’explorer les médecines non conventionnelles et les approches de santé complémentaires qui les rendent plus autonomes. C’est une époque qui peut propulser nos professions en avant, leur permettre d’avoir un impact important.

 

Comment faire ?

👉🏻👉🏽 devenez plus à l’aise pour souffler sur la flamme du changement à l’intérieur des personnes que vous suivez 🔥 un.e client.e qui a vraiment repris sa santé et son bien-être en main en informera 100 ou 1000 !
Ne pas se comporter comme des médecins greenwashés 😉 en séance, mieux vaut passer du temps à aider la personne à reconnecter à sa propre puissance pour prendre soin d’elle plutôt qu’une liste à rallonge de recommandations.

👉🏻👉🏽 sortez du bois :
⭐soyez vous-même plus à l’aise avec le fait de parler de votre accompagnement : en conversation autour de la table, en atelier-conférence, sur les médias sociaux
⭐rejoignez des réseaux, créez des communautés autour des disciplines naturelles que vous affectionnez, permettez aux gens de se rencontrer pour que nos métiers ne soient pas isolés.

👉🏻👉🏽 témoignez de ce que vous vivez, témoignez de ce que vos clients vivent pour montrer que c’est possible et rendre la médecine intégrative “the new normal”.
Quand tu entends parler de quelqu’un qui a fait l’expérience de quelque chose au-delà de ce que tu pensais possible, tu es témoin de son histoire, tu as toutes les preuves nécessaires pour savoir que c’est vrai, comme si ça t’était arrivé à toi. Ça t’ouvre tellement l’esprit que tu es maintenant prêt.e à permettre à ce que ce soit possible pour toi aussi.” Anita Moorjani

 

👏 Nous devons dépasser ce stade ensemble afin de faire avancer nos professions ❤️

 

 

Photo: Rajesh Kavasseri (Unsplash)

 

Réenchanter vos vocations - Anne-Claire Meret

(Ré)enchanter nos vocations

Un soir, j’ai senti que je ne pouvais plus continuer dans cette vie que je m’étais tracée.” dit Jean-Joseph, 37 ans, en poste dans un cabinet de conseil parisien à propos d’une prise de conscience vécue pendant le confinement dans ce récent article publié dans le Monde. Puis il ajoute : “(…) Évidemment ça m’a foutu la trouille. Que vais-je faire ? De quoi vais-je pouvoir vivre ? Que va-t-on penser ? Est-ce le bon moment avec cette crise ? Est-ce seulement l’effet psychologique du confinement ? Ma tête et mon corps étaient en ébullition, pas loin de la crise de panique. J’ai des envies, quelques idées, mais encore besoin de temps pour avoir un projet concret.

Je sens que j’ai de la chance d’avoir opéré ma transition vers un métier de sens en 2012. À l’époque je ne l’ai pas choisi, ma boîte m’avait licenciée abusivement. J’ai pleuré, demandé réparation aux prudhommes, je me suis vue longtemps comme une victime des circonstances. Et en même temps… j’ai commencé à shifté.

C’est à la même époque que j’ai commencé mes études de naturopathie pour régler mes problèmes de santé, le weekend (c’était pour moi, pas pour en faire un métier) et comme je ne trouvais pas d’autre job je me suis mise à mon compte pour faire des petits boulots. Franchement, j’ai ramé. J’ai planté une EURL + une SAS avec des associés.

Puis j’ai créé mon auto-entreprise quand j’ai été certifiée en naturopathie. Je n’avais pas d’argent, mais j’étais forte de mes deux échecs précédents. Fast forward, 6 ans plus tard mes activités roulent très bien, mon entreprise a vraiment décollé. Je suis heureuse de me lever le matin, je travaille pour moi, je vis où je veux (sauf quand les mesures médicales m’empêchent de voyager, espérons que ça reprenne), je m’organise comme je veux et surtout je me sens utile grâce à ma contribution.

Depuis deux ans j’accompagne les personnes qui se reconvertissent, j’ai commencé par proposer un atelier puis des séances individuelles pour les personnes qui débutaient leurs activités. Maintenant j’accompagne en groupe et en individuel. C’est un chemin évident, après ma reconversion réussie en naturopathie (j’ai exercé pendant 3 ans et j’ai écrit 10 livres).

Je reçois de nombreux messages par email et sur les réseaux sociaux de personnes qui souhaitent se réorienter ou confirmer leurs choix de vie. J’ai créé le programme (Ré)enchanter nos vocations pour aborder toutes les questions que je me suis posée sur mon chemin et que vous vous posez certainement si vous êtes tombé.e sur cet article.

Je ne semble pas avoir de compas pour me dire à quoi je suis destiné… Et pourtant, en regardant en arrière, tout semble aller si bien que c’est comme si un esprit directeur m’avait montré le chemin. » Nietzsche (Lettre à Rhode). Aujourd’hui mon expérience personnelle, mes formations, mes lectures, mes explorations, tout me montre que rien n’a été laissé au hasard dans mon parcours. La vie nous met en route vers notre vocation mais nous ne savons plus le voir. Ce programme est comme une carte.

25 vidéos avec 25 explorations et exercices pour explorer les points importants ensemble :
1. Honorer la vie en soi
2. Trouver son ancrage dans le changement
3. Commencer en mobilisant ses forces
4. Explorer son passé
5. Définir sa propre version du succès et travailler sa relation à l’argent
6. Écarter les avis des gens “qui nous veulent du bien” pour trouver ce qui est juste pour nous
7. Chercher où vibre la joie
8. Showing up
9. Suivre son coeur et voir que la vie nous répond
10. Observer et parler à ses censeurs intérieurs
11. Respirer et accueillir la vie
12. Sortir du drame créé par le mental
13. Autoriser le processus de transformation même si c’est difficile
14. Dépasser les résistances extérieures
15. Accepter de faire des détours et de vivre de multiples aventures
16. Se mettre au service de la vie
17. Muscler son courage
18. Autoriser les scénarios-catastrophes et s’en servir
19. Dealer avec la peur : faire des erreurs
20. Dealer avec la peur : la comparaison
21. Fake it until you become it
22. Se recentrer sur le voyage du héros/de l’héroïne
23. Contribuer plus grand
24. Se laisser porter par les synchronicités et les inviter
25. Demander de l’aide et trouver sa tribu
26. Intégration

(Ré)enchanter nos vocations c’est :
– 1 vidéo par jour
– 1 exercice par jour
– Un groupe Facebook dédié pour échanger avec une tribu qui avance ensemble partageant ses interrogations et ses solutions, ses peurs et ses prises de conscience

 

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS SUR CE LIEN

(Ré)enchanter nos vocations 2

❤ ❤ ❤

Les avis des participant.e.s :

“Ce coaching m’a aidée au-delà de mes espérances… de très belles prises de consciences grâce à un travail en profondeur sur nos peurs, nos blocages, nos limitations…. et j’ai tout fait exploser ! Je me sens aujourd’hui plus sûre de moi et plus motivée que jamais pour me lancer dans mes projets ! Merci beaucoup, je suis très reconnaissante pour ce que vous m’avez apporté , je me sens grandie” 🙏

“J’ai adoré ce programme, il m’a vraiment permis de m’aider à faire le premier pas pour imaginer ma future activité. Les vidéos sont courtes et efficaces, c’est agréable à suivre, même si on ne peut pas regarder tous les jours ! Le soutient dans le groupe est extraordinaire. Merci 🙏😊❤️”

“Je remercie Anne-Claire pour ce chouette programme et merci à Tara pour son accompagnement et partage. Je suis ravie de faire partie de cette team et d’avoir rencontré de belles personnes grâce vous deux 😊” Stéphanie P.

“Je suis emplie de gratitude après avoir suivie la formation (ré)enchanter nos vocations, accompagnée de Anne-Claire et Tara, si soutenantes et bienveillantes. Ces 26 jours consacrés à ma vocation m’ont permis de continuer à plonger au cœur de mon Être et de mes aspirations, avec beaucoup d’amour et de douceur. Je souhaite maintenant les manifester dans la matière en prenant par la main mes peurs et mes jugements pour mieux enjamber mes barrières personnelles. Plus que jamais, je sens qu’il est temps que chacun puisse prendre entièrement sa place et rayonner de sa lumière. (Ré)enchanter nos vocations aura été un grand élément déclencheur pour que je décide d’oser franchir le pas de l’auto-entrepreneuriat ; pour gagner en confiance aussi, entourée d’une “tribu” et d’une binôme merveilleuses et motivantes. Merci à Anne-Claire, merci à Tara et merci à toutes ces belles personnes qui ont suivi cette formation en même temps que moi. Vive la reliance !” Estelle

“Mille mercis Anne-Claire pour la création de ce programme si utile à notre évolution. Rien que de savoir que nous ne sommes pas seuls dans la quête de l’alignement fait vraiment du bien. Le groupe était porteur d’une si belle énergie. Quelle joie ! De mon côté, je pense avoir trouvé par où commencer et c’est ce qui était le plus important pour moi. Je suis consciente que ce chemin peut m’amener vers d’autres chemins dont j’ignore encore l’existence. Et je trouve ça joli :)” Mélissa

“Je recommande ce programme à tous ceux qui se posent des questions sur leur vie, qui ont envie de changement mais qui ne savent pas comment s’y prendre. Ce programme permet à la fois de travailler sur soi, de rencontrer de merveilleuses personnes et d’être accompagné par des personnes très inspirantes.”
“Je suis en gratitude pour le programme proposé par Anne-Claire et Tara. Il m’a éclairée sur de nombreux sujets, et m’a aidée à me découvrir un peu plus chaque jour. Quelle expérience inoubliable ! Je te suis tellement reconnaissante Anne-Claire de nous avoir partagé une partie de tes expériences afin de nous aider à avancer sur notre chemin. Un contenu riche de sens qui me servira toute ma vie. Une grand grand merci ! A bientôt, Marie”

REJOINDRE LE PROGRAMME

 

Photo principale : art by Sara Shakeel

dustin-dagamac-lU2sOnBgsp0-unsplash

On avance ensemble : résultats du sondage

Depuis la fin du confinement, je m’interroge sur nos besoins individuels et collectifs. Comment pouvons-nous avancer ensemble pour créer autre chose ?

Dans mes meilleurs moments, je me sens capable de participer aux changements avec une puissance toute nouvelle. Et quand je suis dans le creux de la vague, j’ai envie de tourner les talons, partir “off grid” m’installer au fond d’une forêt avec un potager parce que je trouve que le monde ne fait aucun sens.

J’ai la chance de faire un métier que j’aime, d’être indépendante, l’impact du covid a été positif pour moi : j’aide celles et ceux qui aident les autres à travailler sur leur capacité à se montrer et à contribuer avec tout ce qu’elles.ils sont. Quelles auraient été mes réactions en confinement si la crise était arrivée il y a 5 ou 10 ans en arrière ? Si je n’avais pas découvert la santé naturelle ? Si je ne faisais pas confiance à mon corps ? Si je n’étais pas entrepreneure ? Je ne sais pas. J’aime à penser que ça m’aurait encore plus donné envie de me transformer, de trouver ce qui me plait vraiment et comment aider le monde avec mes talents.

Aux vues de vos réponses à mon sondage partagé il y a une quinzaine de jours, je pense que nous sommes nombreux.ses à avoir des interrogations, des désirs et des besoins similaires.
Vous êtes 177 à avoir participé !

Voici vos réponses ci-dessous :
(anonymes)

 

via GIPHY

 

QUESTION 1 : Qu’est-ce qui vous préoccupe en ce moment personnellement et pour le monde ? (question ouverte)

Le flou, le brouillard pour prendre des décisions, pour me donner des objectifs à long terme.
Faire en sorte de cesser de faire souffrir les animaux et cesser d’exploiter à outrance la nature
Le nombre d’interférences et d’énergies négatives qu’il y a sur terre, partout. Elles sont particulièrement puissantes en ce moment… Ce qui me rend triste aussi, souvent, c’est de constater que les gens ont “oublié” qu’ils avaient chacun un pouvoir individuel immense capable de tout changer et ils remettent ce pouvoir à autrui alors que chacun et chacune est capable de participer au changement du monde, si seulement il ou elle y croyait. Au lieu de ça les gens restent dans des émotions négatives qui entraine tout vers une manne encore plus négative, et c’est un cercle vicieux… comment faire pour que les consciences s’élèvent enfin ?
Les peurs, les jugements, l’ égoïsme, le manque de solidarité et l’individualisme, le changement du climat, la faim dans le monde, la différence entre les plus pauvres et les plus riches, la procrastination, le manque de motivation et d’ambition
Nos droits fondamentaux, notre liberté
Personnellement mettre en place ma reconversion professionnelle pour devenir un acteur des changements que je souhaite voir dans le monde : vivre en harmonie avec les différentes espèces vivantes, la nature et l’univers!  Ne plus courir à notre perte et détruire l’environnement des autres !
Personnellement : l’amour et le manque d’amour – Collectivement : la cause écologique
D’œuvrer à continuer de créer la vie dont je rêve. Si la période que nous venons de traverser à fait bouger des choses, Je me préoccupe de la place faite aux droits des enfants dans le monde de leur condition. J’aurai envie d’un mode de consommation plus juste pour ceux exploités Dans cette course à la production. La pédophilie est un sujet qui me bouleverse, rien que de l’écrire ici fait réagir mon cœur…
Comment faire pour réaliser mes rêves ? Comment faire pour construire cet autre monde ?
Ralentir !!! Et remettre l’écologie et le social au centre des préoccupations
Stopper mon addiction au sucre. Vivre en paix tous ensemble
Les 2 étant liés, je dirais me libérer de la dualité
L’injustice, toutes les inégalités, et l’écologie
L’atteinte aux libertés, les manipulations et l’autoritarisme, le capitalisme , la planète
Personnellement, mon logement (je suis en recherche depuis presque 2 ans), et pour le monde, l’écologie et l’éducation
Sortir de l’émotionnel et reprendre sa liberté dans le monde
De ne pas avancer au même rythme que tout le monde et parfois d’être déconnectée de la réalité que l’on souhaite nous imposer. Je me questionne : le monde va t’il accepter ses blessures et apprendre à les guérir pour pouvoir enfin avancer. Nous avons déjà du mal à le faire à notre propre échelle. Comment faire pour que cela se fasse ?
La volonté de quitter l’entreprise où je travaille depuis 15 ans, ne pas savoir quoi faire, être dans le flou
Une nouvelle ère mondiale basée sur le respect, l’égalité et la nature et le vivant comme base
La faim et la maltraitance dans le monde. L’injustice car je vais bien de mon coté
L’avenir
Je ne sais plus si je dois déménager en ville sans jardin…
Créer ma place, trouver un moyen d’exister comme mon cœur le souhaite
Personnellement décider de prendre un plan social pour réfléchir à la suite ou accepter une offre de reclassement plus sécurisant économiquement
Pour le monde les inégalités sociales accrues avec la crise sanitaire
Personnellement, équilibrer mes relations aux autres et pour le monde, l’écologie et le respect.
La Paix
Prendre les bonnes décisions pour moi
Comment servir, me sentir utile et gagner de l’argent pour construire ma vie
Bonjour Anne-Claire, merci pour ce sondage qui fait réfléchir ! Personnellement, je suis préoccupée par ma situation que je juge “merdique” (à la maison avec 2 enfants à gérer seule toute la journée, qui réveillent mes traumatismes d’enfance, plus de revenus depuis 2 ans, en couple avec qq que je n’aime plus, dans une maison en travaux/bordel et en devant gérer des formations à finir et une micro-entreprise à créer). Pour le monde, ce sont les questions environnementales qui me touchent le plus (changements climatiques, pollution, modifications des biotopes et de la flore, disparition de la faune…).
Rencontrer l’équilibre entre ce que je donne et ce que je reçois
Nos droits fondamentaux, notre liberté
La violence, la perte de liberté
L’écologie intérieure et sur terre
Mon avenir professionnel et pour le monde le respect de la Nature
L’harmonie énergétique
L’incertitude générale et l’instabilité qui m’empêche d’avancer.
Sentiment d’impuissance – la facilité avec laquelle la privatisation de liberté s’exerce
Trouver ma voie, ma place pour pouvoir contribuer au monde
Gérer mon angoisse sur la santé et les questions environnementales
Je ne me préoccupe de rien en ce moment car je suis en burn-out. Je vis simplement ma guérison dans le moment présent et me contente de constater les progrès depuis le début.
La santé
Mon changement professionnel et ne pas retomber dans les mêmes travers
Que la plupart des gens n évoluent pas dans le bon sens, que tout revienne comme avant
Personnellement : apprendre à accepter mes émotions, les laisser s’exprimer / Pour le monde : quand j’aurai trouvé à “mieux” faire : aider les autres via le coaching
Se sentir sécure dans le chaos …
Personnellement, mon avenir professionnel… Je dois me lancer en tant que thérapeute et la peur me paralyse surtout que je dois déménager dans quelques mois. Commencer à un endroit pour partir et recommencer ailleurs… Ce n’est pas simple
Dans le monde, la crise écologique et la montée des écarts entre ceux qui éveillent leur conscience et les autres…
Personnellement : trouver un équilibre dans ce monde. Et pour le monde : cette chape d’énergie basse qui maintient les gens dans la peur et le mensonge
La prise de responsabilité personnelle de toute choses (événements, relations, trauma, construction du futur…)
Je suis inquiète du monde dans lequel on vit, ce qu’on veut nous imposer suite au covid, et la non remise en question du système après cette période qui aurait pourtant pu avoir cette utilité …
Le pouvoir des autorités sur nos vies. Comment ils peuvent user des lois et de la force.
L’état sanitaire et ses répercussions
Pour moi mon changement d’activité pour le monde le manque de bienveillance et d’ouverture d’esprit des gens
Le manque d’argent et que sa valeur disparaisse
Une situation personnelle et familiale. J’ai coupé les ponts avec mon père (et ma mère car elle le soutien inconsciemment) car il est violent et je ne sais pas si c’est le bon moment pour reprendre contact.
Mon été, j’aimerais qu’il soit ressourçant et riche !
La route professionnelle à prendre…
Ma santé, ma vie professionnelle, je suis infirmière et je voudrais changer ma façon d’aider les gens à se soigner. L’écologie de notre planète.
Cette “crise sanitaire”
Savoir si j’ai quelque chose à faire vivre à d’autres, à transmettre
Personnellement c’est comment récupère ma liberté financière pour ne dépendre de personne et pour le monde plus de place à l’enseignement qui rend autonome et responsable de soi et de tout le vivant
La manière dont sont éduqués les enfants.
les femmes peuvent reprendre leurs hormones en main!!!!Cela demande parfois du temps mais qu est ce que c est bon quand on est dans ce cheminement là!!une PMA coute 5000euros en moyenne est ce qu on ne pourrait pas investir cet argent dans une autre vibration ?je n ai pas de jugement surtout pour ces femmes qui ne savent pas juste ouvrir les consciences que c est possible de changer cela
L’individualisme et la course au profit à tout prix
Réenchanter ma vie professionnelle et apporter ma contribution au monde
L’impression de ne pas être reconnue professionnellement (au niveau des euros et autrement). Réchauffement climatique, écologie…
je suis préoccupée par mon avenir professionnel, celui de mon conjoint. Je suis aussi préoccupée par des choix de vie : vivre à la campagne et galérer à trouver un boulot ou s’endetter pour vivre en ville… etc
pour le monde je suis préoccupée par les conflits d’intérêts, les lobbys, les irresponsables, je suis préoccupée par notre situation environnementale (bien plus que sanitaire!!!) et par notre inaction ou notre greenwashing
Je ne me préoccupe de rien en ce moment car je suis en burn-out. Je vis simplement ma guérison dans le moment présent et me contente de constater les progrès depuis le début.
Personnellement, comment trouver l’équilibre entre ma vie pro et perso (et revenir vivre en Bretagne, m’épanouir professionnellement tout en continuant à générer suffisamment d’argent) Et pour le monde, comment on passe la vitesse supérieure pour la transition écologique et comment quitter ce système capitaliste à bout de souffle pour un système plus juste et plus humain.
Impact sur l’environnement et la nature
Personnellement je souhaiterai changer de travail afin que mon activité corresponde davantage à mes valeurs et m’apporte du sens et de la joie. Pour le monde je souhaite la paix et le réveil des consciences du plus grand nombre afin de changer ce qui doit l’être.
D’un point de vue personnel, ce qui me précoccupe c’est d’arriver à trouver les clefs de la guérison pour ce qui concerne ma maladie et de réussir à les mettre en oeuvre. Pour ce qui concerne la vision du monde c’est d’arriver à mettre l’alimentation saine “telle que je la conçois” au coeur des apprentissages ainsi que son lien inévitable avec la nature et ce dès le plus jeune âge. Je pense que ce serait fabuleux d’enseigner cela dans les écoles.
L’équilibre. Autant pour le monde que pour moi, trouver le juste équilibre
Comment activer l’énergie du cœur et quelle sois en synchronicité avec Les besoins du monde
Lutte contre le réchauffement climatique et avenir de mes enfants dans ce monde qui nécessite une grande mutation
Avoir un rythme de vie en harmonie avec la nature et nos besoins
l’état de la planète, les sujets environnementaux, les abus sur les femmes et enfants
Perso: m épanouir en respectant mon rythme slow . Pour le monde: la qualité de l environnement et de notre alimentation
Le fait de vouloir tout contrôler, de ne pas accepter notre nature et la peur du risque !
l’environnement / dérèglement climatique
Avoir un rythme de vie en harmonie avec la nature et nos besoins
Oh la la mais tellement de choses en fait… Prendre soin de moi, accueillir mes émotions, cesser de croire que cette incarnation est « un coup pour rien », ôter définitivement ce masque que je m’inflige à nouveau, oser croire en moi, prendre ma place et… prendre soin de mes enfants, leur apporter tout ce que je peux dans l’espoir de les guider vers leur liberté. Les laisser être qui ils sont sans jugement, avec amour.
Le monde… comment fait l’humain pour tant mépriser l’humain et La Vie ?
De ne pas savoir comment aider ce monde à aller mieux
Que les mentalités n’évoluent pas. Les gens qui choisissent par “ego” de rester dans leur “ignorance” (je parle bien évidemment de ceux qui savent qu’ils sont dans “l’ignorance”).
Le système dans lequel on vit. Je veux une planète avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs. Aujourd’hui ce n’est pas suffisant rien que dans le domaine ecologique et environnemental, nous sommes tous liés, notre style de vie nous impacte tous. C’est donc des valeurs communes que l’on doit partager en ce qui concerne l’environnement hors ce n’est pas le cas.
Etant au chômage, je me questionne sur ma place, et les futurs difficultés à venir si je vais vers ce qui me fait vibrer.
L’intérêt de la vie. Meme si on adopte le coté “créateur”. On est sur Terre, mais ça n’aurait rien changé si on était pas là. Il y a des gens qui vivent des atrocités ou des épreuves TOUT AU LONG de leur vie. Je ne dis pas que la vie doit être “fair”, je trouve par contre qu’il y a par moment de trop gros contrastes. Je ne vois pas l’intérêt d’être là pour survivre.
L’écologie , la mondialisation, l’alimentation
Comment contribuer pour faire avancer les choses
Quelle action ai je réellement à jouer, comment contribuer
Ma situation pro désastreuse vis à vis de décisions qui sont prises par ma hiérarchie.
Pour le monde : le fait qu’une majorité de gens réussisse en écrasant les autres. Et l’environnement, avec tous ces déchets qu’on ne parvient pas à recycler.
Ce qui me préoccupe c’est comment nous allons gérer collectivement les choses après le covid et cette crise qui s’abat sur nous écologique et économique
Nos modes de gouvernance au niveau mondial qui génèrent autant d’exclusions
Le lancement de mon activité indépendante, la création de mon offre et un changement de mode de vie, peut-être pour un éco village à l’étranger; pour le monde, la capacité à sortir du paradigme du tout prêt à consommé et du manque de responsabilité individuelle
Personnellement ce qui me préoccupe c’est ma famille, j’habite loin d’eux et ils me manquent. Mon travail, je sais que je ne pourrais pas exercer mon métier jusqu’à la fin. Je cherche des portes de sorties qui vont me permettre de garder mes connaissances et compétence de bases et de la allier à de nouveaux savoirs et nouvelles compétences. Je sais que cela va prendre du temps, quelques années, et je me demande comment cela va se faire. J’explore multitude de possibilités en espérant que cela fonctionne d’ici 10 ans !
Pour le monde ce qui me préoccupe c’est de remarquer que la conscience écologique ne concerne toujours qu’une petite partie de la population, qu’il y a une monté de la violence et de la haine ( je déteste ces mots) alors que le respect , l’écoute et la bienveillance sont si bénéfique. Je ne désespère pas mais cela me rend triste.
Personnellement : de m’en sortir, de réussir à vivre de ce que j’aime.
Pour le monde : qu’il y ait un Maximum de prises de conscience concernant l’environnement notamment
De vivre en cohérence…En harmonie avec le flow de la vie…Le respect de la nature…de ses cycles…de ses lois…Le respect (et l’accueil) des différences…de toutes les différences…Réconcilier toutes ces parts en nous…Pour enfin s’aimer, vivre et Oser ÊTRE sans dogmes, modèles ou références…Juste ÊTRE SOI <3
La sécurité, la liberté, et comment devenir plus autonome
Personnellement : mon grand père a des problèmes de santé assez sérieux et j’en veux un peu à moi-même, à lui de ne pas avoir réagi plus tôt aux symptômes qui pourtant étaient criants. pour le monde : le retour à l'”anormal” comme avant la pandémie m’effraie, je ne comprends pas le comportement de la plupart des humains.
La vitesse à laquelle nous prenons des décisions et faisons les choses. J’ai le sentiment qu’on ne laisse pas la place à l’état d’être car on s’imaginerait que ça ne suffit pas.
Personnellement et pour le monde : la peur d’être contrôlée
L’envie de vivre plus alignée, plus sereine
Le manque de civisme
écologie
La recherche du bonheur par moi-même. Ne plus rester dans l’attente que quelque chose arrive.
Pour le monde: Une perte de liberté mondialisée dû à une sensation d’être tout le temps surveillés, et punis si non application des lois qui empiètent de plus en plus nos vies privées, nos valeurs… J’ai peur de fonder une famille dans ce monde . Pour moi personnellement, après mon déménagement pour rejoindre mon compagnon, j’ai peur de ne pas trouver l’équilibre dont j’ai envie : travailler de chez moi, en contact avec la nature, et être très présente pour mes futurs enfants: allaiter le temps que j’ai envie. Trouver donc une nouvelle vocation.
Comment envisager l’avenir avec plus d’adéquation avec mes valeurs de partage, liberté, plus d’espace, d’autonomie, de solidarité
Eveiller la conscience autour de moi sur les vrais enjeux qui se jouent
Faire comprendre à TOUT mon entourage (et donc à tous) que l’epidémie est passée, que nous pouvons reprendre une vie normale malgré le contexte de déconfinement progressif.
Prendre sa place dans et pour le monde actuel
La folie humaine sans limite.
Personnellement : la gestion de ma démission et de mon départ côté pro ; la gestion monétaire après ce départ ; la préparation des auditions que je souhaite passer en chant et en théâtre en septembre ; la gestion de mon temps, de mon stress, de mon anxiété ; la gestion de ma curiosité pour le polyamour alors que je suis avec quelqu’un qui n’en veut pas. Être efficace dans mon passage à l’action.
Pour le monde : la politique menée par le gouvernement actuel, le monde profondément patriarcal et capitaliste dans lequel nous évoluons, qui ne laisse pas de place à l’humain, à la différence, à l’écologie, à l’éducation, à la culture.
La mise en place de mon projet professionnel pour le perso et pour le monde ce qui me préoccupe c est que j aimerai plus de compréhension de l’autre et moins de jugements
personnellement : finir ma formation et lancer mon activité autour de la naturopathie et de l’alimentation au sens large (permaculture, cuisine). Pour le monde : se nourrir correctement en valorisant nos producteurs et en devenant autonome
Je me demande de quoi sera fait demain. Ou je vais.
Le bien être de mes proches, la paix et l’acceptation entre les êtres
La création de mes activités et de ma société, et tous ces mensonges médiatiques et politiques.
personnellement je souhaite arrêter d’être salarié et d’exercer mon métier actuel (je suis assistante sociale mais ça ne me correspond plus d’aider autrui sous cette forme.)
Je ne sais pas trop vers quoi je me dirige. Mais
je sent que j’ai envie de mettre mes mains dans la terre et de faire pousser des trucs (alors que je n’ai jamais fais ça de ma vie lol) avec des gens voilà faire des trucs en collectif dans un vrai esprit de solidarité. Et puis j’aimerais m’épanouir et aider les autres à l’être aussi😁
personnellement je souhaite arrêter d’être salarié et d’exercer mon métier actuel (je suis assistante sociale mais ça ne me correspond plus d’aider autrui sous cette forme.)
Je ne sais pas trop vers quoi je me dirige. Mais
je sent que j’ai envie de mettre mes mains dans la terre et de faire pousser des trucs (alors que je n’ai jamais fais ça de ma vie lol) avec des gens voilà faire des trucs en collectif dans un vrai esprit de solidarité. Et puis j’aimerais m’épanouir et aider les autres à l’être aussi😁
Le sort réservé au vivant (nous et les autres êtres de cette planète) = l’écologie, l’urgence de ralentir, se reconnecter à l’essentiel et au vivant, ré-apprendre à vivre autrement, avec moins, prioriser nos actions pour une vie digne et riche de sens.
L’amour en deux et dans le monde
Pour moi: mon avenir professionnel et pour le monde : l’écologie
L’ecologie
Perso: avoir un revenu. Monde: l’ignorance
En ce moment : obtenir mon master 2 et pour le monde : l’inconscience des personnes
La liberté dans nos choix, de choisir de vivre comme on le souhaite
contrôle, perte de liberté, vaccin. Peu de personnes semblent lucides.
Personnellement : d’arriver à vivre pour moi selon mes valeurs et mes envies, en gros lâcher les conditionnements.
Pour le monde : la dégradation du rapport au vivant (entre humains, envers la planète, envers nos propres corps) et la déshumanisation de la société (que les gens perdent de plus en plus leur libre arbitre)
la confusion
Me construire une vie qui me correspond/ correspond à mes valeurs, aider à construire un monde autour de ces valeurs
ce qui me préoccupe pour moi ; le fait de ne plus arriver à communiquer avec ma famille car ils sont trop fermés dans leur esprit.
ce qui me préoccupe pour le monde : qu’après ce shut down forcé, les choses ont l’air de repartir comme avant… la prise de conscience écologique ne s’est pas faite.
I am concerned about the limitations of my habits, my inconsistent discipline, the impact of how I use my time and energy on others and the world around me.
I am concerned about the human world and the delusion, division, injustice, violence, destruction and neglect that is increasing by humans upon each other, animals, the planets’ ecosystems.
La planète, la pollution, l’attitude des gens, le non action
La liberté et l’environnement
Transmettre mon savoir en terme de nutrition . Faire prendre conscience aux humains comment s alimenter correctement demain !
Avancer dans une direction professionnelle satisfaisante, avoir une relation avec un garçon, être utile
Mon futur professionnel, déjà en questionnement avant la crise COVID et plus depuis (je suis dans le tourisme), et au niveau global le thème de l’écologie et de l’avenir 🙂
Notre liberté, la crise sociale et la monté du populisme
Il est urgent je pense que nos modes de vie évoluent : scolarité, répartition vie pro / vie perso, slow life… J’aimerais que cette prise de conscience se développe autour de moi…
Personnellement de ne pas arriver à trouver mon chemin, de ne pas dépasser mes peurs et pour le monde je dirai de ne pas arriver à évoluer vers plus d’harmonie et de respect de la nature.
Ma reconversion et pour le monde le respect de la terre
Electrosmog (Electro.Hyper.Sensible. depuis août 2019), Société hyper-connectée, pollution environnementale, la disparition/génocide des peuples autochtones etc.
Transmettre mon savoir en terme de nutrition . Faire prendre conscience aux humains comment s alimenter correctement demain !
La violence, manque d’amour ,
Personnellement : l’impression d’être la seule de voir certaines choses évidentes dans ce monde et prendre mes responsabilités pour agir, car tout est entre nos mains.
Pour le monde : la confiance aveugle accordée à notre système qui va lui-même nous “sauver” de la crise alors que c’est lui qui est la cause de cet effondrement. …sûrement lié à l’impuissance, aux informations livrées par les médias, au manque d’ouverture, de recherches par soi-même ?
L’avenir qui va s’offrir à ma fille. Comment être une bonne mère dans ce monde. Comment faire pour que le monde aille dans le sens de l’amour…
Alors pour le monde… Je dirais l’état actuel du monde. Ça me rend assez triste, pessimiste, fataliste… Tant que je ne le transforme pas en actions en tout cas !! Ce qui me préoccupe avant tout c’est l’état de notre planète, l’impact (néfaste) de l’être humain, notre absence de réaction face à ça… Le fait de continuer droit dans le mur. Après, ce sont les inégalités dans leur ensemble et je pense notamment au racisme et au sexisme. Durant ces derniers mois, je me suis davantage intéressée au féminisme et à l’écoféminisme notamment. Et ces dernières semaines m’ont “obligée” à sortir de mon monde de bisousnours et à prendre conscience de l’état actuel des choses (je pense notamment aux événements liés à la mort de George Floyd, au podcast sur arte radio sur la police… Tout ça a tendance à renforcer fortement mon pessimisme, mon désespoir sur ce que l’on peut encore sauver chez l’être humain…
Sur le plan personnel, j’ai vécu une rupture (douloureuse) quelques temps avant le confinement et j’ai pris conscience de bcp de choses et notamment d’un besoin d’enfin apprendre à m’aimer, de l’urgence de ne plus m’abandonner. Je me suis intéressée à bcp de choses sur le plan du dvpt personnel mais aussi de l’alimentation, de la santé… Je réfléchis à une nouvelle manière de vivre, de vivre mes relations également. Étant retournée chez mes parents, je crois que je donne aussi davantage encore d’importance à la notion de liberté, d’autonomie, d’espace à soi… Malheureusement, j’en suis venue au constat que mes parents sont “limitants” et qu’il faudra que je m’éloigne d’eux à l’avenir… Je suis également préoccupée sur le plan professionnel, pour trouver une activité qui a du sens pour moi et je souhaite franchir le pas de l’entrepreunariat
Lutte contre le réchauffement climatique et avenir de mes enfants dans ce monde qui nécessite une grande mutation
Personnellement : arriver à être indépendante effectivement pour le monde l’écologie
Le changement climatique, les manipulations politiques
Que faire de ma vie, comment mieux consommer
La vérité
La direction que les choses prennent 🙂
L’avenir de mes enfants
Écologie et libertés
La liberté et la santé
Personnellement le fait que je n’arrive pas à m’épanouir seule
Pour le monde: une déception qu’on n’arrivera jamais à lutter contre les lobbys etc
Ma santé, ma vie professionnelle, je suis infirmière et je voudrais changer ma façon d’aider les gens à se soigner. L’écologie de notre planète.
Personnellement : de m’en sortir, de réussir à vivre de ce que j’aime.
Pour le monde : qu’il y ait un Maximum de prises de conscience concernant l’environnement notamment
Trouver ma place dans ce monde alors que je suis déjà dans me monde d’après mais quelle monde reste en majorité dans le monde d’avant.
Le monde dans lequel mes enfants vont grandir
La santé de chacun
Que les solutions proposés par ceux qui dirigent ce monde soient contre la liberté individuelle. Je commence à avoir peur de ce qui se crée en ce moment. Personnellement je me sens la mission d’aider le plus de gens possible à retrouver foi en des choses plus grandes et plus belle que la réalité qu’on nous impose.
Je me demande de quoi sera fait demain. Ou je vais.
Je me demande de quoi sera fait demain. Ou je vais.
Je ne me préoccupe de rien en ce moment car je suis en burn-out. Je vis simplement ma guérison dans le moment présent et me contente de constater les progrès depuis le début.
trouver ma voie professionnelle. être aligné et que je sois entouré de gens alignés.
Personnellement, je me pose des questions sur le métier que j’exerce. Est ce qu’il correspond à mon rêve de petite fille? Quelle est ma mission de vie?
Pour le monde, je suis préoccupée par la façon dont les différents dirigeants gouvernent et le peu d’intérêt pour l’environnement.
La gestion des conflits, la communication non violente
Pour moi, mon niveau d’energie. Pour le monde, le défi environnemental à relever sans laisser les inégalités s’installer.
Le système de santé, gangréné par les lobbies pharmaceutiques et plus axé sur l’allopathie que sur la prévention, le terrain et ce que la nature a de beau à nous apporter.
La gestion de la “crise du covid”, ni faite ni à faire. Le fait de tenir les gens par la peur, la fracture sociale que cette crise a créée entre ceux qui croient au virus et les autres (je fais partie de ceux qui n’ont pas peur).
Notre gouvernement actuel …
La façon dont on considère les métiers de la santé et notamment les psys, en France.
La solitude vis à vis de ma famille et de mon entourage.
Le monde est encore bien endormi.
Cela fait des années que je me cache. J’ai toujours fonctionné comme ça.
Perso : Ma reconversion, devenir auto entrepreneur. Pour le monde : changement de paradigme, j’espere.
Vivre libre et heureuse dans cette société
D’œuvrer à continuer de créer la vie dont je rêve. Si la période que nous venons de traverser à fait bouger des choses, Je me préoccupe de la place faite aux droits des enfants dans le monde de leur condition. J’aurai envie d’un mode de consommation plus juste pour ceux exploités Dans cette course à la production. La pedophilie est un sujet qui me bouleverse, rien que de l’écrire ici fait réagir mon cœur…

 

via GIPHY

 

QUESTION 2 : Vos principales difficultés

On avance ensemble : résultats du sondage 3

 

Autre :

Me recentrer sur moi même mes désirs et mes objectifs
aider les gens à aller dans une démarche positive.
Trouver un équilibre entre mes envies profondes et la réalité financière car comme tt le monde j’ai des factures à payer 🙂
Tout ça en même temps
Aimerait que mon projet aboutisse
Savoir vers quoi me diriger, faire des choix
à peu près tout, en fonction des jours…
Les changements en cours et les grandes idées sur le changement de paradigme ignorent l’Afrique nous sommes encore considérés comme les grands perdants ou n’ayant pas notre place. e
Oser écrire
Gestion de mon équilibre émotionnel
Passer à l’action, oser parler et m’exprimer mais derrière tout ça c’est surtout oser rayonner qui je suis
Ma difficulté est de trouver des personnes qui aient envie d’agir en coopération, dans le respect de l’autre, sans bagarre d’égo dont je n’ai plus envie …
La peur du manque
On ne peut pas mettre plusieurs choix sinon j’aurais ajouter trouver des personnes… et passer à l’action
Comme j’en ai 2 : oser parler et côtoyer des personnes qui sont dans la même vison du monde que moi. J’avais envie de créer un réseau de femmes qui savent être elle, libre, autonome, responsable et éveillés !
Des difficultés à me faire confiance
Les réseaux sociaux, les ouvrages sont de formidables sources de recherche .. notamment en terme de santé .. Il faut savoir faire le tri, lire bcp pour éviter les écueils .. pour ma part , tenter de trouver un bon naturo (qd on n’est pas du métier, et qu’on ne vit pas dans une grande ville … le choix est vaste…) La démarche peut sembler simple. Pour moi elle est essentielle. Chaque personne étant unique le protocole ne pourra être que personnalisé .. et puis c’est se l’approprier, s’en convaincre, apprendre , progresser .. ça prend du temps, période de doute…
Sortir de ma tête, passer à l’action et garder la motivation
manifester mes rêves
Trouver des personnes qui partagent les mêles questionnement , trier les infos en matière de santé , passer à l action et garder la motivation ( je n arrivais pas à cliquer sur différents boutons )
Être entendu / comprise dans mon message
Je les coche toutes… et j’en ai d’autres probablement…
Savoir ce qui est vraiment mon appel
Passer à l’action aussi.
Ne pas être en stress niveau financier, faire en sorte de ressentir l’abondance sans stresser des lendemains
Savoir accepter de prendre du temps pour moi et ne pas culpabiliser
Etre dans le flou, de ne pas savoir quoi faire comme métier dans quelques mois.
mieux gérer mon temps, plus organisée
Arrêter de réfléchir sur tout car ça me perd
Oser parler et me montrer 😁😁
Prendre confiance en moi, foncer, transformer ma relation avec mon fils
Letting go of old Habits!
Mettre en action mes projets
Sortir la tête de l’eau professionnellement
Gérer ma peur financière
Passer à l’action, Garder la motivation d’avancer, prendre soin de moi en période de confusion, redémarrer professionnellement.
Mettre en action mes projets
Un peu toutes les difficultés énoncées.. J’avais envie de tout cocher. Mais je pense que mon principal problème est de rester trop dans le mental et d’avoir du mal à passer à l’étape de la transformation en action
La peur du manque
Par où commencer, comment reprendre mon activité qui s’est éteinte alors qu’elle commençait à démarrer
C’est un mélange de : osez parler et passer à l’action tout en sachant que ca devient plus facile de le faire lorsqu’on est entourés de personnes qui partagent nos questionnements.
Arrêter de réfléchir sur tout car ça me perd
Prise de parole en public, trouver les mots pour exprimer mon intuition et ce que je ressens.

 

via GIPHY

 

QUESTION 3 : De quoi avez vous envie pour votre vie personnellement ?

De sérénité, d’apaisement, de liberté, de plaisir
M’installer à la campagne, avancer vers l’autonomie alimentaire ne former en permaculture et naturopathie
Etre heureuse et libre, traverser les moments pénibles en restant alignée sur des fréquences hautes… mais j’en ai la volonté !
d’être bien dans mon corps et dans mon esprit, être aligné dans tous les domaines de ma vie
De changement et de m’épanouir professionnellement.
Realiser ma mission de vie; ce pourquoi je suis faite!
Être en amour
Cibler mes dons, les incarner, les utiliser pour avancer…Je crois que me former indéfiniment est ce dont J’ai envie 😊 Plus simplement être heureuse comme maintenant c’est ce dont j’ai envie
M’aimer et m’être fidèle, quoi qu’il m’en coûte.
D’être plus alignée avec mes valeurs
Créer l’unité dans mon temple intérieur.
l’épanouissement professionnel et personnel
Rencontrer l’homme de ma vie, gagner ma vie correctement , fonder une famille, changer de metier
Trouver la paix et vibrer la joie
Etre en paix heureux et plu prendre les emotions du monde
Faire aboutir tous mes projets du plus petits aux plus grands. N’en laisser aucun sur le bord de la route même si certains demanderont du temps et ne surtout plus dire que cela se fera “plus tard quand”.
Être heureuse, travailler sans souffrance, être épanouie, avoir de l’argent pour ne plus manquer et être libre
Joie et du partage
Changer de travail en tout cas réorienter, et trouver un équilibre
Créer une nouvelle activité pro où je m’epanouie plus tous les jours
J’ai envie de me donner les moyens d’être le plus possible dans cet état où j’ai l’impression de flotter et d’être en feu à la fois, où tout fuse et je suis juste, pertinente, où mon corps mon cœur mon cerveau et mon âme tourbillonnent en harmonie pour devenir une force d’amour irrésistible qui profite autant à moi qu’aux autres.
Plus de sérénité, dans ma vie perso et pro
Avoir du soutien moral dans mes projets
De la sécurité
Etre en forme et bonne santé naturellement. M’épanouir.
d’amour
Une vie douce, épanouie, un couple heureux, une vie pro qui me correspond
J’ai envie de me libérer de mes traumatismes pour ne pas les reproduire et les transmettre, et pour créer ma vie au lieu de la subir ; plus de douceur et d’indulgence ; de la réussite côté pro ; avoir un impact, pouvoir participer du changement vers un monde plus conscient et fraternel.
être libre de mes choix
De changement et de m’épanouir professionnellement.
de calme
Avoir un travail plus aligné avec mes valeurs
Du sens
Liberté et abondance
De l harmonie
D’ancrage
incarner ma part la plus lumineuse
Pouvoir être alignée avec mes valeurs et mon cœur
Voyages
À l’avenir, aire un maximum d’activités pour lesquelles je ressens du plaisir
Plus de bienveillance dans la vie pro
Confiance intérieure que tout va bien se passer
Garder la motivation
sérénité, amour, force, plus de spirituel, être moins dans “ma tête”
d’un équilibre rassurant tout en respectant mon besoin de liberté
De l’épanouissement !
de douceur
M’entourer de personnes plus éveillées sur elles mêmes et sur le monde que nous composons. L’éveil est souvent douloureux. Et la vérité c’est que j’aimerais aussi parfois moi aussi faire l’autruche et partir loin.
Réussir à vivre en paix, dans la joie et l’amour, à un rythme toujours plus lent !!
De paix, de sécurité, d’amour et d’alignement.
changer de vie
De sensations , de joie , de partage , de paix intérieure
Lancer mon entreprise et vivre de ma passion en ayant la vie de mes rêves
De trouver ma voie/voix, et de me sentir sécurisée.
Une vie remplie d’amour et en bonne santé dans un environnement sain et serein
Être épanouie
de la créativité mais sans -trop- de stress !
Avoir l’amour, l’abondance sous tous les aspects, la vie étant illimitée j’aspire de même pour moi
De l’espace et du temps.
finir mon école ISUPNAT /faire mon site internet 😉
Un équilibre simple mais juste (en gros que mon bonheur ne dépende pas du malheur de quoique ce soit)
M’engager dans l’entreprenariat
Peut-être plus d’argent pour faire une formation.
Sérénité
À l’avenir, aire un maximum d’activités pour lesquelles je ressens du plaisir
un meilleur équilibre avec ma vie de famille et + d’épanouissement (trouver plus de sens)
De l’harmonie
J’ai envie de vivre sereinement, dans la joie et le bien-être, en harmonie avec ce qui m’entoure
liberté professionnelle et financière
“Guérir, commencer à revivre pleinement, refaire du sport, me sentir bien dans ma tête et mon corps

Abondance. De tout. Et aimer ça.
D’être alignée
Vivre dans une maison avec un entourage/voisinage qui participe à cet éveil collectif
Vivre le moment présent et profiter ainsi des gens que j’aime
d etre en nature, en collectivité, en créant une famille de coeur et en partageant des techniques d’éveil et de guérison
Avoir un mode de vie en cohérence à mes aspirations «  slow »
Ne pas me sentir jugée par le regard des autres
sérénité et de paix
Vivre le moment présent et profiter ainsi des gens que j’aime
Être heureux
De vivre en alignement avec mes désirs, d’avoir plus de temps pour moi…
Me sentir épanouie en oeuvrant pour le monde
Retourner à mon moi profond, en vivre pleinement. Etre en harmonie avec qui je suis, ne pas avoir de regret, ni de peur
Être apaisée, sereine
Un job dans lequel je me sente alignée avec mes valeurs
Vivre en accord avec mes valeurs, incarner le changement que je veux vois dans le monde 😉
Donner vie à un centre de vie bien être et y vivre avec ma famille
De trouver un juste équilibre entre pro et vie perso. Et de m’épanouir dans mon travail de façon à ce que j’aime ce que je fais et que ce soit utile, que cela ait du sens.
D être alignée
D être alignée
être totalement bien en accord avec mes envies et mes choix
Être dans la joie sur les différents plans de ma vie
D’équilibre, de partager des moments de vie avec les personnes que j’aime, de fonder une famille, de nature, de poésie, de vivre toutes les émotions possible, d’expérimenter et sortir de ma zone de confort régulièrement
D’être autonome
Quelle soit un espace d’épanouissement et d’enrichissement personnel et collectif, un espace de contribution à un monde nouveau (ma part du colibri).
Vivre dans la nature, un endroit ‘safe’ et entourée de personnes conscientes et bienveillantes. Développer mon activité pro en ligne pour liberté et autonomie.
Harmonie, paix et joie au quotidien de façon constante. Aujourd’hui c’est trop en dent de scie.
Amour, insouciance, liberté
Etre alignée avec ce que je suis, vraiment.
J’ai envie de liberté et d’indépendance
De vivre en paix avec moi et les autres
Être en accord avec tous mes choix et oser
me sentir à ma place
Etre enfin en paix avec moi-même et du coup pouvoir donner et recevoir
De l’amour, du partage, du non-jugement, trouver mon équilibre en étant ancrée dans le présent, transmettre de manière bienveillante.
trouver le cabinet idéal pour moi, vivre dans un habitat plus agréable qu’un simple studio à Paris (peut-etre en province? ), rencontrer un homme avec qui je me sens bien et évoluer ensemble, vivre un bel amour réciproque
Du sens
De plus de douceur, légèreté.
Me sentir épanouie et vivre dans l’amour
“J’ai envie de liberté, de mouvement, de curiosité, de découverte, d’échange, d’expression corporelle, de nature, de projets qui ont du sens, de réflexions et de débats, d’engagement pour l’humain, l’écologie et la culture, j’ai envie de simplicité, de minimalisme, d’authenticité, d’émotions, de communication, de compréhension. J’ai envie d’argent et la fois pas. J’ai envie d’ésotérisme, de spiritualité, de chant, de danse, de théâtre, d’expression de soi, de santé, de méthodes alternatives…. J’ai envie de vivre.
J’ai envie de trouver ma voie, mon chemin. J’en ai une idée, je veux allier la psychomotricité au chant, au théâtre, à la danse, à la naturopathie, à la spiritualité, au chamanisme, au yoga, au sport, à la méditation, à la nature, au féminisme inclusif, à l’écologie, à l’amour, à la sexualité, à l’éducation, à la santé… “
J ai envie d être alignée, d être moi même et d atteindre mes objectifs de vie (réaliser mes reves)
slow life, ralentir pour accueillir
De prendre des décisions sans avoir à demander l’avis des autres
De me sentir épanouie, de créer une réalité qui me correspond
“Toucher un maximum de personnes, être
libre, avoir mon autonomie financière, bien gagner ma vie. “
D’être épanouie, sereine et en bonne santé
D’être épanouie, sereine et en bonne santé
J’ai envie de paix, de respect et d’amour.
Rencontrer qqn
L’équilibre
De lâcher prise
Sortir du système
Amour, joie, liberté, respect
De vivre de ma passion, que ça se débloque pour que je puisse saisir les opportunités qui s’offrent à moi ou que les opportunités se présentent à moi
Vivre dans un écovillage avec des personnes inspirantes
De m’engager pleinement dans une vie qui me fait vibrer sans me poser de questions sur ce que les autres pensent et craindre la solitude
plus de nature
De plus de connexion et d’authenticité dans mes relations, me réaligner avec qui je suis vraiment et contribuer à un monde meilleur, même si ce n’est pas l’image de “réussite” renvoyée par la société.
de trouver un équilibre entre la vie pro/perso, être heureuse et épanouie
To live fully connected to the wellbeing of the world around me, sharing abundance, creativity, connection, freedom and possibilities.
De sérénité
Sérénité, nature et action
Joie
Des amis a proximité
De cohérence, de liberté et d’éthique
Confiance et sérénité
m’épanouir professionnellement
Moins de peurs, plus oser et être plus en accord avec moi même.
Faire ce qui me plait
Paix – Harmonie – Humour – Amour – Lumière – Émerveillement – Apprentissage constant
Joie
Pouvoir aider ! Le monde de la lumière
De la passion , de l’émerveillement au quotidien et de la force d’affirmer mes valeurs
De calme, de nature, de liberté, d’éveil
J’ai réellement envie d’aimer la personne que je suis, avec mes forces et mes faiblesses, de réussir à être bien avec moi même. J’ai envie de continuer à rencontrer des gens pour agrandir encore ma tribu. Des gens qui partagent mes intérêts, mes questionnements. J’ai envie de me recréer mon cocon dans lequel je puisse me sentir bien. J’ai envie de me lancer dans mon projet de création d’activité !!! Et de reprendre ma liberté
Vivre dans une maison avec un entourage/voisinage qui participe à cet éveil collectif
D’être épanouie
De l’harmonie et de l’épanouissement
Réussir à faire des choix conscient et en accord avec mes valeurs
De calme et de nature
De simplicité, de bon sens, de perspectives heureuses pour mes enfants
De la Sérénité
Être épanouie et vivre en respectant les valeurs de respect de soi et de la nature.
D’épanouissement
Trouver ma voie professionnelle pour m’épanouir et ma vie perso ira mieux
Une vie remplie d’amour et en bonne santé dans un environnement sain et serein
D’être autonome
De décroissance, de contacts sincères éveillés, sans masques et sans peur (sans que l’autre ait peur, car moi je n’ai pas peur)
Attaquer la formation de praticien en naturopathie et d y arriver
Ressentir l’équilibre et la joie
De contribuer, de vivre pleinement de mon métier de coach, de me stabiliser en Amour et D’être dans la gratitude chaque jour!
De prendre des décisions sans avoir à demander l’avis des autres
De prendre des décisions sans avoir à demander l’avis des autres
À l’avenir, aire un maximum d’activités pour lesquelles je ressens du plaisir
de la sérénité.
Un alignement avec ma nature profonde
De me sentir libre
Gagner encore en alignement pour moins fatiguer.
Fonder une famille. Sinon globalement j’ai déjà ce que je veux 🙂
“J’ai envie de rencontrer du monde en réalité. De réussir à attirer ce qui vibre à l’intérieur de moi dans ma vie.
Mes réseaux sociaux sont encore totalement vierges.
Le virtuel ne suffit plus. Peut-être la raison pour laquelle je ne me sens pas de communiquer. “
une vie qui soit alignée avec moi meme. Et oser rever grand
De l’inventer
Cibler mes dons, les incarner, les utiliser pour avancer…Je crois que me former indéfiniment est ce dont J’ai envie 😊 Plus simplement être heureuse comme maintenant c’est ce dont j’ai envie

via GIPHY

 

QUESTION 4 :

On avance ensemble : résultats du sondage 4

 

QUESTION 5 : Que souhaitez-vous pour le monde ?

De la tolérance, de la cohésion, de l’équilibre
Que l’homme cesse de produire au dépend de la planète
Que tout le monde soit libre, heureux, dans des fréquences hautes. Que les énergies négatives n’aient plus de prise sur nous et que chacun/chacune se rende compte de sa puissance personnelle.
un apaisement, de l’amour, de l’espoir, de la nouveauté, des bonnes relations, du partage, du don, du bonheur pour tous, de la paix dans le monde, sérénité et du calme dans ma vie.
Que chacun puisse être libre de ses choix
Un monde connecté à l’Univers, à la Vie, aux autres espèces! Un monde connecté au silence, à cet élan vital qu’il y en nous et autour de nous! Un monde où les frontières seraient simplement synonymes de découvertes d’autres cultures et non de territoire!
Le respect du vivant et de la nature
De la douceur, de la communication non violente, de reprendre le pouvoir au sein d’un cadre qui fait autorité et pas qu’autoritaire…je souhaite que la nature deviennent notre religion!
Plus d’écoute et d’acceptation de nos differences.
plus d’écologie et de social
Vivre en paix et cesser de subir cette pression liée au coronavirus, conserver notre liberté.
Amour, Lumière, Joie et Paix.
Une reconnexion profonde à la vie
Amour, paix, équilibre , bienveillance
La paix et la joie
La paix et la joie l essence de la vie
Une prise de conscience et qu’on peut changer les choses même à notre échelle. Le changement peut commencer en nous et chez nous. Il est temps de prendre soin de notre belle planète et de tous les êtres vivants ou non qu’on maltraite depuis trop longtemps.
La paix et le respect du vivant, des prises de conscience individuelle et collective
La paix, et que les besoins fondmentaux soit pour tous les même boire manger dormir sous un toit.
Épanouissement
La paix / we are one
Un apaisement, de l’amour.. d’arrêter d’être à côté de ses pompes 😂 et de quitter ce mal-être que cela induit.
plus d’entraide entre les pays
Plus de respect au sens large
Paix
ouverture d’esprit, accepter les expériences des autres
une renaissance
Plus de respect, de l’autre, de la nature, des animaux
la guérison de tous les traumatismes du passé, la paix, l’amour…. c’est tout ! 😉
plus d’écoute / plus de compréhension / plus de conscience que nous sommes un tout interdépendant
Que chacun puisse être libre de ses choix
que nous entrons vraiment dans cette ère du Verseau et que nous voyons les effets de la Paix
Plus de respect du vivant
Du respect, de l’écoute, de l’amour
Bienveillance et respect
La paix et l amour
De l’écoute et du respect
L éveil des conscience et l ouverture du coeur
Une reconnexion à la nature, de l’empathie et de la compréhension, de la liberté
De l’Amour (pour soi et l’extérieur)
Une belle ouverture de conscience pour chaque humain qui permettrait le respect de tout le vivant sur cette terre
La Paix
Plus d’amour, d’ouverture et d’accueil de nos qualités / complémentarités. On a tous notre place et notre rôle à jouer
Du changement, 1 meilleure phylosophie de vie , 1 mode de consommation différent, la paix dans le monde
plus d’alignement, plus de gens conscients qu’ils sont acteurs du changement et qu’ils arrêtent d’être dans leurs schémas limitants, un monde avec des yeux grands ouverts sur sa situation “réelleé et l’envie de faire avancer les choses
De la conscience , de la douceur et de la joie
Que tout le monde prenne conscience de l’enjeu écologique et qu’on œuvre en harmonie et en paix pour sauver notre planète. Cela ramènerait de l’amour à tous les niveaux et cela ferait bcp de bien
devenir ou redevenir lucide, autonome et acteur de leur vie
Un éveil serein sur les blessures individuelles et la part de responsabilité de chacun, sans culpabilité.
Je souhaite un ralentissement, une vie respectueuse de la nature et de l’humain, un lien plus fort entre les humains, une vie active dans le local, …
Du respect et de l’amour, du rêve et de lencouragement
la paix
Un échange constructif entres personnes pour avancer pour quelque chose de juste pour chacun
Que le monde s’éveille et que l’on vive plus dans l’amour et moins dans la peur
Une prise de conscience des violences, des choix collectifs respectueux pour l’environnement et les droits de l’homme et de la femme.
“Que les gens soient plus heureux moins énervés, moins violents, et qu’ils fassent plus attention à l’écologie, et à notre merveilleuse planète.
Amour et bienveillance. “
Plus d’ouverture d’esprit
Plus de paix et d’harmonie.
Je souhaite pour le monde plus de responsabilité de chacun, plus d’amour à la place de la peur, plus d’education Qui end autonome et en joie
Plus de responsabilisation.
L’amour et l’apaisement
Une vie plus proche et respectueuse de la nature
Du respect, de la bienveillance
équilibre, paix
Une belle ouverture de conscience pour chaque humain qui permettrait le respect de tout le vivant sur cette terre
Une humanité plus consciente, plus respectueuse de cette Terre qui nous abrite et nous nourrit.
Un équilibre
Je souhaite avant tout la paix, que chacun puisse vivre en harmonie avec tout le monde et que les choses changent profondément.
Ouverture des consciences
Un monde plus simple, plus en harmonie avec la nature ..
Que chacun accepte la différence. Au mieux s’en nourrisse. Au pire s’en foute.
Une ouverture dès consciences et de l’harmonie entre tout les espèces. Que l’énergie de la vie soit honorée!
La paix, la tolérance, le respect des uns envers les autres
De l’harmonie
Une guérison émotionnelle et énergétique de nos corps et de celui de la planète, pure light&love then
Que les gens prennent conscience que chacun est responsable de sa vie et que l on est là pour évoluer
Plus de douceur et légèreté
une prise de conscience
De l’harmonie
Plus d’égalité
De l’amour, du respect…
Plus de justice et de justesse. Je souhaite oeuvrer pour l’éducation. Un pilier à mon sens. Mais cela reste vague. C est ça le plus dur quand on ne sait pas encore clairement ce qu on pourrait apporter. Il y a un côté frustrant
Que chaque personne prenne ses responsabilités afin de choisir la voie de la guérison.
Un retour à la nature, un monde autosuffisant , un monde en paix
Plus d’empathie, moins d’invidualisme
De l’amour !
Beaucoup plus d entraide, de solidarité, de partage + de conscience de chacun de nos gestes et actions
La paix, la bienveillance, le respect de l’environnement
Que l’amour rayonne, il y a trop de manque d’amour car trop de gens ne savent pas ce que c’est
Davantage d’équité grâce à l’entraide
De la douceur. Une vie en harmonie entre tous les êtres vivants.
De la douceur, de la compréhension, de l’amour, du respect, du partage. Que la vie reprenne un rythme naturel
Que chacun apprenne à coexister avec notre environnement et les uns avec les autres
Que les consciences s’éveillent sur le fait que le changement passe par chacun d’entre nous à chaque instant et sur tous les plans…Qu’il devient urgent que nous soyons le plus nombreux possible à nous rapprocher de notre nature véritable pour que la nature, notre planète soit considérée, préservée, aimée et qu’elle devienne la source de nos enseignements…
Que les gens se réveillent, prennent conscience de leur lumière, prennent soin d’eux et s’apportent beaucoup d’amour – à partir de là tout changera pour le bien. Qu’ils vivent aussi de façon physiologique et en accord avec la nature.
Une prise de conscience collective pour avancer dans la joie, dans la paix, dans le respect ensemble.
De la bienveillance et de l’amour
Plus de solidarité, plus de conscience, l’interêt commun de se serrer les coudes et d’avancer ensemble
Le respect de la nature
De la bienviellance
De la gentillesse, de la douceur et beaucoup d’amour
respect
Une ouverture d’esprit sur les autres, un respect des différences de chacun, une envie de découvrir et de s’ouvrir aux autres
De l’amour, de la paix, de la communication non violente, de la JOIE et de la LIBERTE
que chacun puisse exprimer ses talents, qu on arrive a un systeme basé sur le respect de notre terre, avec plus de conscience, des valeurs humaines, de partage et d’entraide et d’amour.
L’éveil des consciences
Plus d’amour, de paix, d’empathie, d’entraide…
Un monde plus juste et tourné vers l’amour
“Je souhaite changer de paradigme, mettre l’humain et la nature avant le capitalisme, l’économie et le profit.
Je souhaite une société humaniste et non patriarcale.
Je souhaite de l’éducation sexuelle dans les écoles, des changements de lois et de vraies mesures prises contre les violences sexistes et sexuelles, les viols.
Je souhaite un nouveau système carcéral, une meilleure prise en soin des personnes incarcérées, un meilleur accompagnement de ces personnes sur tous les plans.
Je souhaite un rétablissement des richesses, plus d’égalité, moins d’égoïsme, plus de partage et de considération de l’humain.
Je souhaite l’arrêt de la surconsommation, aussi bien au niveau alimentaire, cosmétique que vestimentaire.
Je souhaite moins de surveillance des données data.
Je souhaite de la curiosité pour l’autre, de l’entraide, de la compréhension.
Je souhaite l’utilisation juste du mot “”laïcité”” qui n’est pas, selon moi, bannir les signes ostentatoires de l’espace public mais, bien au contraire, leur accueil et leur acceptation, car de l’ignorance naît la peur, de la peur naît la méfiance, de la méfiance naît le rejet, du rejet naît la colère, de la colère naît le racisme.
Je souhaite pour chacun.e la possibilité de connaître son corps, son fonctionnement sur tous les plans : émotionnel, sexuel, psychologique, moteur….
Je souhaite le respect des libertés individuelles et l’acceptation de la différence.
Je souhaite de l’authenticité, de la simplicité.
Je souhaite une refonte du système, judiciaire, policier et politique.
Je souhaite plus de place pour les méthodes de santé alternative, l’ésotérisme, la spiritualité, le chamanisme, l’utilisation de psychédéliques à des fins thérapeutiques.
Je souhaite plus de place à la culture, à l’expression corporelle, à l’art…
Je souhaite une éducation à l’alimentation, sans mensonge sans pub. Je souhaite le retrait des pubs et des émissions qui abrutissent le cerveau afin de rendre les gens acteurs de leur vie !
Je souhaite un changement de paradigme total finalement ! “
Je souhaite un monde de partage, solidarité, amour de paix sans jugement.
un équilibre avec des producteurs naturels qui gagnent correctement leur vie et des consommateurs qui accèdent à une nourriture saine et accessible financièrement (exit intermédiaires type hypermarché pour tout ce qui est vivant)
Une élévation des conscience
L amour
De l’harmonie et de la bienveillance
Meilleur, un Monde Meilleur
“Qu’il y ait plus de bienveillance et qu’on suive vraiment nos aspirations, qu’on fasse plus de truc en Collectif aussi, et qu’on reprenne réellement les reines de nos vies vers une plus grande liberté.
En somme je veux un monde plus libre, bienveillant porteur de valeurs humaines et qui nous place comme faisant partie de la nature sans la séparer de nos vies.”
“Qu’il y ait plus de bienveillance et qu’on suive vraiment nos aspirations, qu’on fasse plus de truc en Collectif aussi, et qu’on reprenne réellement les reines de nos vies vers une plus grande liberté.
En somme je veux un monde plus libre, bienveillant porteur de valeurs humaines et qui nous place comme faisant partie de la nature sans la séparer de nos vies.”
De la paix, et plus de dignité. Un monde plus égalitaire, plus juste, et plus respectueux du vivant.
De la simplicité, de l’amour, du respect et de la tolérance
que le bien être humain et animal soit au centre
Compassion et amour
Prise de conscience
La liberté, la bienveillance, la solidarité
plus de conscience et d’actions. Plus d’équité
Un monde qui se réalignerait sur les lois naturelles de la vie et non pas de la finance ou du pouvoir
que chacun puisse exprimer son potentiel pour pouvoir être la contribution qu’il est
Je souhaiterais un monde reconnecté à ses besoins fondamentaux (santé globale, reconnexion à la nature, partage, bienveillance, tolérance, respect de chacun plantes et animaux compris)
je souhaite que l’on arrête de tout exploiter et épuiser les ressources pour une question de profit.
I want the human world to wake up to our collective and interdependent wellbeing and take responsibility for the illusions and behavior that are keeping us is ignorance and repeating cycles of suffering. I want humans to question their beliefs, make a stand and act with courage for the benefit of the greater collective.
Plus de joie, d’amour, de paix, de bonheur, de conscience
Harmonie
Bienveillance, respect , ouverture de conscience Et autonomie
Une meilleure connaissance de l’être humain que ns sommes ts
Awareness, plus de conscience et d’alignement
Respect individuel
paix et amour
Qu’il y est un rééquilibrage des ressources quelles soit naturelles, matérielles ou financières.
Une conscience de l’urgence écologique
Plus d’émerveillement, d’authenticité, de retour à soi, de création pour un mieux être (et donc moins d’Elon Musk qui ferait mieux d’investir dans la dépollution des océans que dans des séjours dans l’espace pour personnes fortunées)
Bienveillance, respect , ouverture de conscience Et autonomie
La paix ,
De l’amour et une prise de conscience pour tout le monde
Apaiser, simplifier, aimer, éveiller, renouer avec le sacré.
“Une prise de conscience que le changement est nécessaire, qu’on ne peut plus continuer ainsi. Et des actes qui vont en ce sens. On ne peut plus rester dans les mots, les discours… On est au courant de tout ce qui ne va pas. Maintenant, il faut agir et moi la première.
Dans mes moments les plus noirs, je dirais que l’espèce humaine disparaisse et que la planète et les êtres vivants qui y habitent puissent enfin s’épanouir pleinement. “
La paix, la tolérance, le respect des uns envers les autres
Plus de bienveillance et d’écologie
La paix, l’harmonie, le partage
Une conscience eco responsable
Un élan de solidarité pr une cause commune
Une prise de conscience et une évolution douce mais certaine
Une remise en question mais avec une dose énorme de bon sens
Une réelle prise de conscience que notre bien être personnel passe par un bien être collectif et le respect de la planète
Le bonheur
Un éveil de tous
“Que les gens soient plus heureux moins énervés, moins violents, et qu’ils fassent plus attention à l’écologie, et à notre merveilleuse planète.
Amour et bienveillance. “
Que chacun apprenne à coexister avec notre environnement et les uns avec les autres
Un monde d’après d’échanges solidarités partage où tout n’est pas régi par l’argent
La solidarité
Le respect de chaque être vivant
Plus d’amour, de compassion et de bienveillance pour tout ce qui est vivant
Une élévation des conscience
Une élévation des conscience
Une belle ouverture de conscience pour chaque humain qui permettrait le respect de tout le vivant sur cette terre
une prise de conscience collective,
La paix, la bienveillance, respect de l’environnement…
Plus d’amour les uns envers les autres, le faire passer au premier plan
Remettre la nature au coeur de nos vies. Nous en inspirer pour faire évoluer nos fonctionnements. Aller vers plus de collectif.
Plus d’amour, plus de respect, plus d’honnêteté, moins de psychopathes au pouvoir …
Une ouverture d’esprit, un réveil 😀
L’Amour, la paix dans la joie (oui ça fait un peu cuicui les petits oiseaux, mais j’y crois )☺️
De la douceur, de la communication non violente, de reprendre le pouvoir au sein d’un cadre qui fait autorité et pas qu’autoritaire…je souhaite que la nature deviennent notre religion!

 

via GIPHY

 

QUESTION 6 :

On avance ensemble : résultats du sondage 5

1 -Je sens que je suis acteur.trice du changement que je veux voir dans le monde, je suis à fond !
2 -Je change des choses mais je n’ai pas encore toutes les clés dont j’aurais besoin, je me sens limité.e
3 -Je ne sais même pas par où commencer, tout ça me dépasse
4 -Euh… je n’ai pas compris ce qu’on devait changer
5 -Je regarde tout ça avec équanimité, sans avis particulier

via GIPHY

“Il n’y a aucune raison de croire que rien de nous ne puisse être changé”

Un grand merci pour vos réponses. On avance ensemble.

 

Photo by Dustin Dagamac on Unsplash

image

Le covid au service de la purge

Je n’ai jamais été anti-système conventionnel.
Je n’ai jamais été anti-vaccins, d’ailleurs je suis vaccinée (à l’époque ni mes parents ni moi jeune en tant que jeune adulte ne nous sommes même posés de questions).
Je suis devenue naturopathe « par hasard », parce que la médecine conventionnelle n’avait pas de solution à mes problèmes chroniques. J’ai commencé à me prendre en main et à me rendre compte que ma santé était de ma responsabilité. Ça m’a demandé du courage pour me défaire des résistances que j’avais à rester dans mon statut passif de consommatrice du système de santé conventionnel tel qu’il est proposé. J’ai dû payer pour des accompagnements et des formations. J’ai dû apprendre à faire confiance aux réactions de mon corps. J’ai dû réformer mon alimentation, toutes mes habitudes de vie. Ça m’a rendue LIBRE.
J’ai toujours pensé que « chacun.e faisait ce qu’il voulait, chacun.e fait ses choix ».
Jusqu’à ce qu’on nous confine abusivement trop longtemps.
Jusqu’à ce qu’on nous oblige à porter des masques.
Jusqu’à ce que les manipulations aillent trop loin.
Aujourd’hui on me taxe de conspirationniste. Je rirais si la situation n’était pas aussi dramatique. Je ne suis pas du tout adepte des théories du complot, je suis une adepte de la vérité et de la vraie santé. Les gens qui disent ça ne regardent pas plus loin que le bout de leur poste de TV. Ils manquent grandement de curiosité.

Aujourd’hui je suis CHOQUÉE. Je dis STOP aux mensonges, ceux du gouvernement, ceux de Big pharma.

Fast forward Mars 2020. Tout le monde est rapidement confiné, par mesure de précaution. Ok, on ne connait pas encore le virus et on n’a pas les moyens d’accueillir les personnes qui pourraient être hospitalisées (bien sûr, on a tellement mal traité le système de santé). La solidarité se met en place, c’est beau. On patiente ensemble et on regarde comment les choses vont évoluer. Avril 2020, on comprend que les respirateurs ne servent à rien et qu’au contraire ils précipitent la mort des malades du covid. On a assez d’infos pour savoir que l’hydroxychloroquine prise tôt peut permettre de sortir de la maladie. On sait aussi qu’une grand partie des personnes qui ont le covid n’ont aucun symptômes et des symptômes mineurs. On voit que les pays qui n’ont pas confiné n’ont pas plus de personnes touchées.
Depuis le début :
Le gouvernement diffuse des informations contradictoires et nous ment.
Les grands médias sont manipulés par Big pharma qui préfèrerait qu’on propose des molécules plus chères (et un futur vaccin). Les médecins sont empêchés de prescrire ce qui fonctionne. Les tests ne sont pas fiables et les chiffres sont truqués… Ceux des malades et ceux des morts.
Fin juin… on patauge encore alors que TOUTES les infos sont disponibles. De nombreux médecins et autres praticiens de santé naturelle sont en rage de voir ce système corrompu jusqu’à l’os. On nous fait encore porter des masques. On empêche les écoles de rouvrir, les entrepreneurs de reprendre le travail normalement.
L’épidémie continue son voyage dans d’autres pays, faisant parfois zéro victime (notamment les pays qui n’ont pas oublié la médecine ancestrale) et parfois beaucoup de victimes (notamment les pays « riches » où la co-morbidité est élevée et où les remèdes naturels ne sont pas utilisés : obésité, diabète, maladies cardio vasculaires…).
Le monde a oublié ce qu’était être en santé.
Le monde a oublié que la médecine telle qu’on la connait est un bébé, que la science fait dire ce qu’elle veut aux chiffres qui sont manipulés par des grosses entreprises pharmaceutiques.
Le monde a oublié de vivre en harmonie avec son environnement.
Le Dr Zach Bush dit très justement dans ses interviews que le covid est le symptôme de notre empoisonnement. La planète est malade, le « terrain » de l’homme l’est aussi, plus sensible aux virus à cause de son mode de vie (les ondes, les pesticides, son manque de défenses immunitaires). Le microbe n’est rien, le terrain est tout.
Il est grand temps de travailler nos terrains individuels et d’éduquer à la santé.
Il est grand temps d’assainir le terrain de la planète et d’arrêter les abus qui lui sont faits.
Il est grand temps de virer tous les corrompus du système.
De toute façon il n’y a plus de retour en arrière.
En naturopathie on dit que le corps fait une maladie pour se guérir, se purger de ce qui le pèse. Gratitude au covid qui vient purger le système.
eagleart

Pratiquer le Chamanisme, rapport d’émerveillement (mon expérience à Bali)

Très heureuse de partager une nouvelle expérience de soins magnifique ! Cette fois-ci j’ai choisi de poursuivre mes découvertes sur la voie spirituelle, je viens de terminer dix jours de formation au nord de Bali (Tejakula) au sein de la FSS, Foundation for Shamanic Studies. C’est mon troisième séjour à Bali…

autumn-daylight-environment-612892

Rencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l’énergie, pour qui, comment ?

« Être à l’écoute du corps, c’est vivre la présence, c’est ressentir de l’intérieur. C’est revenir chez soi, à la source de tout, c’est entendre la vie vous parler. » peut-on lire sur le site de mon ami David, enseignant à l’École des Arbres. Une sagesse qui me parle, je m’intéresse de plus en plus au ressenti depuis quelques années grâce à ma découverte de l’EFT (technique de libération émotionnelle que j’utilise en séance) où je reviens toujours à la sensation. En naturopathie également, dans un objectif d’autonomie, car si on est capable de s’écouter, alors on sait ce qui est bon pour nous, sans rien forcer. Notre mental nous raconte beaucoup de choses (certaines utiles, certaines moins). C’est par le corps que nous pouvons accéder à des parties de nous encore inexplorées, celles qui restent à guérir, à rencontrer, à aimer… qui ne demandent qu’à se révéler.

Rencontre avec David Blin, merveilleux facilitateur de guérison (magnétisme), mais aussi accoucheur de talents, il enseigne les soins énergétiques depuis quelques années au sein de son École des arbres. Il propose aussi des massages tantriques, pour réveiller l’énergie sexuelle et rencontrer notre puissance. Passionnant !

 

Les gens qui viennent te voir pour une « transmission » cherchent à savoir s’ils sont capables de guérir par l’énergie, tout le monde peut donc faire des soins énergétiques ?  

C’est quelque chose que l’on peut tous faire à partir du moment où on en a l’élan, comme jouer de la musique ! Je ne crois pas à l’idée du don, alors je leur donne la validation d’emblée. Ma mission lors des transmissions, c’est de les emmener dans cet espace où il n’y a rien à faire, de les éloigner de cette envie d’utiliser leur volonté et l’égo, qui pense qu’il faut « faire des choses ».
Bien souvent, une douleur ou un trouble de santé est en lien avec un blocage énergétique, la zone concernée n’est pas assez fluide, manque d’énergie ou est en excès d’énergie. Beaucoup de pathologies peuvent être soulagées, voire soignées par le magnétisme, le praticien facilitant la libre circulation de l’énergie lorsqu’elle est prête à agir dans le sens de la guérison. En tant que facilitateur, si tu es branché avec la vie et que tu laisses faire, tout est simple. Si tu fais un soin et que tu rencontres une résistance et que tu cherches à enlever quelque chose alors que la personne n’est pas prête, tu le sens aussi. Si on a mal au genou et que cette douleur nous sert à comprendre quelque chose, elle partira quand ce sera le moment. Rien ne doit être forcé.

Dans la vie c’est simple il y a d’ailleurs deux façons de vivre : soit nager dans le sens du courant, soit nager à contre courant, mais c’est toujours la même rivière, toujours le même nageur. Il y en a qui se fatigue plus que l’autre….

 

Comment fais-tu cela ?

J’ai toute une palette d’exercices pratiques individualisés, du rebirth aux outils chamaniques… Je parle aussi longuement avec les gens que je reçois pour apprendre à les connaître et détecter les croyances limitantes, pour les amener dans ces endroits où ils ne font rien. Pour certains c’est rapide, pour d’autres un peu plus long. Il y a beaucoup d’histoires qu’ils se racontent, ce qui revient le plus souvent c’est « il y a du danger » (le médium astral, le bas astral, les défunts, les énergies type alpha etc)… Pour moi tout cela n’existe pas, le monde de la matière est duel et le monde de l’énergie est non duel !

Nous avons une tendance naturelle à calquer le monde matériel, connu, tangible, sur le monde immatériel. Beaucoup arrivent avec la peur de « choper quelque chose » et le besoin de « se protéger ». Or, on ne peut pas faire le bien, ni faire le mal. Par exemple, un jour un élève m’a appelé après avoir fait un soin, il avait la main qui tremblait depuis plusieurs jours, très stressé d’avoir attrapé la maladie de la personne sur laquelle il avait travaillé : je lui ai dis simplement «  c’est dans ta tête » et tout s’est arrêté immédiatement. C’est ce que je rencontre de plus fréquent.

Comme le pouvoir de l’intention est aussi très fort, quand tu dis à quelqu’un « tu as le pouvoir de faire ça », il y a le risque qu’ils travaillent avec l’égo et qu’ils fonctionnent sur batterie, en forçant.

 

« Le ressenti brule la pensée », Éric Baret

 

Quels types de perceptions découvrent-ils ?

L’idée en transmission est de savoir comment va s’exprimer l’intuition la personne : clairvoyance (perception visuelle), clairaudience (perception auditive/ « radio intérieure »), kinesthésie (ressentis physiques), clairconnaissance (l’ensemble de toutes ces perceptions en même temps), nous avons tous des aptitudes différentes. Il faut se connecter à l’intuition, alors c’est formidable, c’est ton soleil en pleine nuit (ton soleil de minuit), qui permet de voir quand tu es dans l’obscurité. Pour la percevoir, il faut simplement être dans le ressenti.

Je me suis demandé pendant longtemps comment expliquer ce qui se passe pendant un soin… C’est en fait très simple, si tu es dans un endroit de ton corps, si tu y es totalement. Si tu es totalement dans ta main tu n’es plus dans ta tête. Alors tu sais s’il faut ajouter, ou retirer quelque chose énergétiquement, ou harmoniser.

Il n’y a rien à savoir, et en même temps il faudrait des encyclopédies pour raconter ! Certains chantent des mantras ou des prières, certains sont dans le ressenti corporel. Je les aide à trouver leur musique. J’invite les gens à rejoindre un espace en eux qui est vierge de tout.

Tout est déjà en place, je ne leur apprends rien, je les accompagne simplement sur le chemin de la confiance. Je leur demande vite un soin pour qu’ils se lancent tout de suite. Parfois les premiers sont bluffants ! C’est une histoire de qualité de présence, souvent ça ne tient qu’à ça. Mais d’ailleurs souvent dans la vie…

 

Comment tout a commencé pour toi ?

Ça a commencé par la mort. Il m’a fallu mourir pour renaître. Il y a presque 10 ans, j’en avais assez de qui j’étais, à l’époque hyper cartésien (fils de médecin !) et réalisateur, je découvre quelques livres passionnants, notamment « Le serpent cosmique » de Jeremy Narby. Je flashe d’ailleurs sur cette histoire où un mec découvre que grâce à une plante il peut ré-informer son ADN… Je m’intéresse petit à petit aux états modifiés de conscience, au chamanisme, et je me rends à quelques événements de l’Inrees.

À une conférence je rencontre des personnes qui organisent une expérience chamanique de 4 jours en Belgique, je m’inscris. À l’époque j’avais déjà commencé des exercices de cohérence cardiaque, de relaxation et une thérapie en EMDR, j’avais commencé à travailler sur moi et heureusement, car j’ai vécu un truc tellement fort… si je n’avais pas été accompagné au retour ça aurait été plus compliqué !

 

Tu as pris des psychotropes ?

Je crois que j’avais besoin d’un coup de pieds aux fesses. Le chaman m’a servi une double dose d’Ayahuasca, il a dû voir que mon mental en avait besoin pour lâcher ! J’ai bu ce qu’il m’a servi, un verre au goût de terre et de pneu brûlé. Je n’avais pas du tout envie de vomir contrairement aux autres personnes présentes, j’étais bien, je respirais, je contrôlais. Il s’est approché, m’a soufflé du tabac au visage, et mon énergie est montée de mon sacrum jusqu’en haut (Kundalini), j’ai eu l’impression que ma tête s’arrachait de mon cou avec le sentiment qu’elle allait exploser ! Je me suis dis « je vais mourir ».  J’ai regardé ma main, je ne la voyais pas, je ne voyais pas non plus mon bras et j’ai perdu connaissance.

Black out. Je me suis réveillé 3 ou 4h plus tard, dans un état vraiment bizarre, comme un être nouveau, trempé de transpiration. J’étais dans un état incroyable, ils jouaient de la musique. J’ai vu de la lumière dans les feuilles en pleine nuit, je me suis dis « c’est la plus belle chose que j’ai vue de ma vie », et je suis allée me coucher j’ai dû m’endormir un peu. J’ai vécu en rêve ma mort en chutant (rêve que je faisais depuis longtemps) et mon expérience d’éveil. Ma connexion à la nature est devenue extraordinaire. J’ai senti que je pouvais soigner avec les mains dès le lendemain, ça ne m’a pas quitté. Il y a eu en tout 4 cérémonies d’affilées sur 4 jours, des expériences différentes.

Du jour au lendemain tout a changé, il y a eu aussi beaucoup de synchronicités. J’ai commencé à pratiquer des soins sur mes proches, puis à recevoir des personnes qui me le demandaient. J’ai eu du mal à faire des tournages en tant que réalisateur, je voulais plus faire de pub pour plein d’annonceurs, je ne supportais plus l’environnement.

Pendant 7 ans j’ai fait énormément d’expériences pour revenir à cet état là. J’ai pris aussi mieux soin de moi et j’ai appris à laisser faire, et à me faire confiance. C’est venu au fil du temps. Tout ce que j’ai pu expérimenter par la suite n’a fait que confirmer la foi que j’ai dans la vie.

 

Peut-on vivre le même type d’expérience sans prendre d’Ayahuasca ?

Il y a souvent une résistance très forte du mental à lâcher, mais il y a d’autres façons de le vivre oui. Je l’ai vécu moi une deuxième fois en méditation du soleil, j’ai senti la même montée dans la colonne, avec la même impression de mourir.

 

Qu’est-ce que ça a changé sur ta vision de la vie ?

Une part de moi est devenue très tranquille, notamment par rapport à la mort. Il n’y a pas de lieu négatif. Il peut nous arriver des épreuves mais c’est parce qu’on en a besoin. J’ai aussi pris conscience que chacun fait du mieux qu’il peut à chaque instant.

Cette expérience m’a fait prendre des décisions que je n’arrivais pas à prendre, m’a donné du courage. Tout ce qui n’était pas juste, pas aligné, a été écarté et un travail sur ma sexualité a été engagé. J’ai découvert le tantra.

 

Qu’est-ce que le tantra ?

En quelques mots, c’est la détente dans la tension. C’est grâce à l’alchimie des deux que la magie opère : la tension créé une concentration (tendue, pointue) et la détente c’est la périphérie (ronde, dans l’accueil).

J’entends beaucoup de gens qui ont des vies sexuelles qui ne leur conviennent pas. Les femmes sont souvent étonnées quand on leur dit « vous pouvez arrêter quand vous avez envie d’arrêter, vous n’êtes pas obligée d’aller d’un point A à un point B. La sexualité est encore souvent conditionnée par la jouissance de l’homme, l’une des premières choses à comprendre en sexualité consciente c’est qu’il n’y a pas de destination.

Principalement ce que les gens veulent expérimenter c’est la fusion. Ce qui nous fait le plus de mal sur cette terre c’est l’ « illusion » de la séparation. Dans le sexe, ce que l’on recherche c’est le rapprochement, la fusion qui n’arrive jamais. Mais dans l’énergie, on n’a jamais été séparés. Le tantra, c’est se concentrer davantage sur l’énergie donc sur le lien, tandis que la sexualité classique se concentre sur le génital, l’organe, la peau, mais qui amène les corps à vivre la séparation. Une des approches les plus faciles vers le tantra, c’est d’expérimenter le massage (du corps, de la yoni), pour réparer, se réconcilier avec son énergie vitale et réveiller la femme et l’homme que nous sommes.

 

Pourquoi l’École des arbres ?

Je fais confiance à la nature qui n’est pas égotique, elle n’essaie pas de transformer. Je fais souvent des séances dans la forêt, elle nous enseigne si on sait l’écouter.

Je n’aime pas beaucoup le côté « gourou » de certaines personnes dans le domaine de l’énergie, je préfère m’en remettre à la simplicité.

Ce que je raconte, c’est juste mon expérience. Faites votre expérience !

 

Rencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 6

Un grand merci à David ♥
David Blin
Sur RDV – 07 68 30 98 32
contact@ecoledesarbres.com
www.ecoledesarbres.com

Le suivre sur Facebook

 

 

Expérience intuitive : poser une question aux arbres

David m’a aussi emmenée faire un petit exercice, celui de poser une question aux arbres. L’idée est de se positionner au milieu d’une forêt (ou dans un parc assez dense), de faire un tour sur soi-même les yeux ouverts et de choisir un arbre sans faire intervenir le mental. S’en approcher (parfois notre intuition choisit un arbre à l’autre bout du champ 😉 , alors il faut y aller, la suivre) et regarder ce qu’il a à nous dire, intuitivement.

J’ai posé une question que j’ai partagée avec David, qui a fait l’exercice avec moi en silence mais avec un autre arbre de son choix. Nos réponses ont été étonnamment proches ! L’arbre ici est un support, pleinement dans la présence. En observant son environnement, ses couleurs, ses fêlures, ses forces, son inclinaison, ses racines, la façon dont la lumière se reflète… (et en se faisant confiance !), on obtient nos réponses. Je vais passer un peu plus de temps au parc moi !

 

Envie d’aller plus loin ?  Quelques ressources :

Le dernier numéro du magazine Inexploré sur le thème : La conscience de la nature, son intelligence peut-elle nous inspirer ?

Le serpent cosmique, l’ADN et les origines du savoirRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 7  de Jeremy Narby

SiddharthaRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 8 de Hermann Hesse

Le pouvoir du moment présent – Guide d’éveil spirituelRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 9 d’Eckhart Tolle

Faire l’amour de manière divineRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 10 de Barry Long

TantraRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 11 de Daniel Odier

Le Livre des SecretsRencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 12 de Osho

L’Oeuf de Yoni : Le féminin révélé et libéré – Tome 1Rencontre avec David Blin (Ecole des arbres) : soigner avec l'énergie, pour qui, comment ? 13 de Lilou Macé

 

Healthy INDIA

Inde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels

Après deux articles sur la Thailande (ici et ici) et sur Bali, je continue les interviews sur le thème du voyage healthy et des  médecines traditionnelles. Très heureuse de cet article qui me tient beaucoup à coeur ! J’ai voyagé pour la première fois en Inde il y a exactement un an, me rendant à Rishikesh pour une formation de coaching avec une formatrice que j’aime beaucoup (Vitality Living College). De l’Inde je n’ai vu que cette ville sainte sur les bords du Gange et les montagnes de Mussoorie. C’est une destination pleine de surprises, transformatrice et pleine de magie, sombre et lumineuse… J’y suis même tombée amoureuse (quand on laisse la vie nous surprendre…) !

C’est Arpit Mittal, ami indien formé à la naturopathie à Paris (Isupnat), à l’Ayurveda  et au Yoga en Inde qui répond cette fois-ci à mes questions pour nous en dire un peu plus sur la médecine traditionnelle en Inde et partager ses bonnes adresses. Il est installé à Paris (9è) et propose des consultations en naturopathie, des massages ayurvédiques et des cours de yoga et organise régulièrement des retraites au sein de l’Institut PranaHvital avec mon ami Pierre Lefèbvre (voir les  prochaines dates sur Facebook).

Je vous parle aussi en bas de l’article de la formation que j’ai suivie à Paris en Ayurveda après mes études de naturopathie et je vous donne de bonnes adresses ici aussi. Bon voyage !

 

Quelle est la place de la médecine naturelle aujourd’hui en Inde et de la médecine conventionnelle ?  Les Indiens semblent-il faire plus confiance à l’une ou l’autre des médecines ?

Aujourd’hui en Inde la médecine conventionnelle (allopathique) se développe très rapidement; elle suit la croissance économique du pays. De grands hôpitaux multi-spécialités existent dans les grandes villes comme à New Delhi, Kolkota et Mumbai. Il n’est pas rare d’ailleurs de voir des étrangers venir se faire soigner en Inde pour bénéficier de soins de grande qualité pour un coût moins élevé qu’en Occident. Néanmoins, il existe de grandes disparités sur le territoire et au sein de la population. Des hôpitaux publics existent partout sur le territoire et sont prisés par les personnes qui ne peuvent se payer des soins trop onéreux.

La médecine naturelle (ayurvédique, naturopathique, homéopathique,..) est quant à elle aussi très présente en Inde. Il existe des centaines des centres de soins entièrement dédiés à ces pratiques et maintenant il existe aussi des centres qui proposent des soins traditionels indiens et avec des soins conventionnels allopathiques intégrés.

Les soins ou remèdes dits “naturels” font partie du quotidien de la grande majorité des Indiens. En effet, pratiquement chaque famille indienne cultive du Tulsi qui est une plante aux nombreuses vertus, notamment antiseptique. L’utilisation des épices en cuisine est non seulement bonne pour les sens, mais aussi pour la santé. Je pense donc qu’instinctivement et par tradition, les Indiens pratiquent la médecine naturelle pour les petits maux mais se tournent vers la médecine conventionnelle pour des maux plus graves ou nécessitant des soins urgents.

 

 

Quelles destinations choisir pour prendre soin de soi en Inde?

Que ce soit en ville, dans les campagnes ou dans les montagnes, il y a partout en Inde des centres où l’on peut prendre soin de soi, pour une heure ou pour plusieurs jours. A New Delhi qui est pourtant une ville très dense, on peut s’accorder une réelle pause détente en fonction de son temps et de son porte-monnaie. En effet, si le budget est serré on peut se tourner vers un massage complet du corps dans un centre ayurvédique ou un institut de beauté comme il en existe des centaines et des centaines à travers le pays. Les Indiens apprécient en général les massages énergétiques, donc si la pression est trop forte pour vous n’hésitez pas à le dire à l’esthéticienne. On peut également trouver des sortes de chiropracteurs qui exercent dans les parcs ou en bord de route. Pour quelques roupies vous aurez un massage du cou et de la tête mais je vous conseille d’être vigilant car ils sont beaucoup trop énergétiques et des douleurs peuvent apparaître ou s’aggraver après le massage. Toujours pour les personnes qui ne souhaitent pas beaucoup dépenser, je recommande de se promener dans les parcs publics dès l’aube : des sessions de yoga gratuites sont proposées quotidiennement. En général, cela commence vers 6 heures du matin où le soleil commence à se lever (horaire quasi-constante toute l’année, nous sommes proches de l’Equateur…) et surtout l’air est frais donc c’est très agréable pour pratiquer quelques postures et la méditation.

Si on souhaite accorder plus de temps, on peut se rendre dans un centre de naturopathie (Krishana Dutt Health Centre à New Delhi), on peut citer également Yogram, un autre centre de naturopathie dimensionné comme un village et se situant dans la campagne d’Haridwar, ou Jindal Naturocare Institut, pres de Bangalore.

Si on recherche un endroit dans les collines il y a Kaivalyadhama près de Mumbai qui est très connu pour des soins en Ayurveda et naturopathie. Voici quelques autres centre qui sont bien pour des soins ayurvédique: Ananda In The Himalayas, Devaaya: The Ayurveda and Nature Cure Centre (Goa), The Leela (Udaipur) ou encore au Kerala où il y a de nombreux établissements ayurvédique (comme Kairali Ayurvedic Health Village, Somatheeram Ayurveda Resort,..), le Kerala étant un état qui cultive de nombreuses épices et des plantes médicinales. Il existe également des établissements qui proposent des soins conventionnels en allopathie en complément des soins ayurvédiques comme Institute of Ayurveda and Integrative Medicine près de Bangalore.

Il existe également des nombreux centre pour faire du yoga et la méditation partout en Inde et spécialement au Kerala, à Goa, à Dharamsahala et à Rishikesh (Rishikesh est des parfois citée comme la capitale internationale de Yoga), on trouve des centre de méditation Vipassana ou de méditation Buddiste Zen ou encore des centres comme le Centre de Yoga Iyengar à Pune, Shivananda Yoga à Rishikesh, …

 

Quels sont les traitements principaux de la médecine traditionnelle indienne ?

Les traitements principaux de la médecine traditionnelle indienne comprennent les mesures diététiques, les massages du corps et la pratique d’une activité physique et spirituelle. En Inde, il est facile de consommer beaucoup de fruits et légumes frais pour quelques roupies puisque le pays en produit une quantité considérable pour répondre aux besoins de la population et importe peu. A chaque coin de rue, on trouve des étals bien approvisionnés : des fruits et des légumes de toutes les couleurs ! Concernant l’alimentation, la cuisine indienne traditionnelle est variée et saine grâce à l’utilisation d’épices et de nombreux légumes locaux à tous les repas. Le jeûne et la mono-diète sont des pratiques assez courantes, il y a d’ailleurs des jeûnes d’une durée de 9 jours à chaque grand changement de saison (mars et octobre). On peut également souligner que le végétarisme est une pratique très ancrée en Inde, par conviction religieuse, tradition culturelle ou nécessité économique.

Concernant les massages aux huiles, les Indiens en retirent des bienfaits à tous âges : que ce soit pour détendre et aider les nouveaux-nés à s’endormir, soulager les douleurs articulaires des personnes âgées, etc… En auto-massage ou bien réalisé par un professionnel, il fait partie intégrante des gestes de bien-être car il stimule la circulation, apaise le système nerveux, fortifie le muscle et aide à se détendre totalement.
Autres pratiques de la médecine traditionnelle indienne : le yoga et la méditation. Aller dans les parcs, comme cité plus haut, permet de pratiquer une à deux heures à moindre coût. Si le besoin d’approfondir l’exploration personnelle se fait sentir, je vous conseille de joindre l’un des nombreux enseignements spirituels tels que Amma, Sadhguru , Shri Shri Ravishankar ou encore Vipassana

 

La naturopathie est-elle reconnue en Inde ? Et quelles sont les autres pratiques thérapeutiques naturelles qui le sont ?

La naturopathie est une médecine naturelle reconnue en Inde par un diplôme d’Etat, Bachelor of Naturopathy and Yoga Science. Un ministère chargé des médecines et pratiques traditionnelles a été créé en 2014, et a également été à l’origine de la journée internationale de Yoga qui a lieu tous les ans à travers le monde le 21 juin.

Les autres pratiques traditionnelles sont l’Ayurvéda (reconnue par un diplôme d’Etat, le BAMS -bachelor of ayurvedic medecine and surgery. L’Ayurveda est reconnu comme médecine traditionnelle par l’OMS en1982) : à travers l’alimentation, les massages, les plantes, le yoga et la méditation, l’Ayurvéda permet de retrouver un état d’équilibre énergétique afin de prévenir la maladie. L’Unani, quant à elle, est basée sur la théorie des humeurs, le diagnostic se faisant par la prise du pouls et l’examen des urines; et le traitement reposant sur l’administration de plantes médicinales.

 

Quelles sont les 3 plantes ou remèdes qui sont les plus utilisés par les Indiens pour prendre soin d’eux ?

Il existe plusieurs remèdes auxquels les Indiens font confiance aussi bien pour un usage interne qu’externe. Les 3  principaux sont le Tulsi (une plante), le Neem (une écorce d’arbre) et le Curcuma (une épice).

Le tulsi (ou basilic sacré) est connu de tous les Indiens pour ses vertus anti-infectieuse et sédative. Il est consommé en infusion, sans modération.
Le neem est un anti-oxydant et renforce l’immunité.
Le curcuma a des propriétés antioxydante et anti-inflammatoire, il est surtout utilisé en cuisine (sous forme de poudre ou en râpant la racine). Afin d’optimiser son efficacité, je vous conseille de l’associer à du poivre et du gingembre. On peut aussi se servir d’une petite dose de curcuma pour les soins de beauté pour ses propriétés anti-bactériennes (pour les peaux claires, testez d’abord sur une petite zone).
On peut également citer le Triphala (une composition ayurvédique à parts égales de trois plantes) est la plus utilise en ayurveda : Triphala aide a purifie et detoxifie les intestins. Selon l’Ayurvéda, la purification des intestins est une préoccupation majeure et un préalable à toute bonne santé.

 

Inde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels 14

Où rencontrer Arpit ?
Arpit Mittal –  07 55 62 68 64
L’Espace TerraNova, 9 Rue Bellefond, Paris 09
www.naturo-ayurveda-yoga.com
Suivre Arpit sur Facebook

 

 

Étudier l’Ayurveda ici, c’est possible ?
À Paris j’ai suivi un cursus d’un an (8 weekends) au sein du Collège Européen de Médecine Intégrative avec le Vaidya Chethu Weerasinghe qui vient du Sri Lanka, un enseignement magnifique ! Si je souhaite poursuivre un jour, je sais qu’il me faudra aller en Inde ou au Sri Lanka, ce serait pour moi beaucoup plus juste de l’apprendre là-bas. L’Ayurveda est si vaste, il faut compter de nombreuses années pour commencer à maîtriser la pratique. Si nous sommes d’accord sur les grands lignes d’hygiène de vie avec la naturopathie, il y a des subtilités qui font toute la différence…

Si ce thème vous intéresse, je vous recommande aussi chaleureusement de suivre Leila Nasri, naturopathe qui a passé beaucoup de temps à Pondichéry, Nathalie Geetha Babouraj, médecin (allopathique) d’origine indienne qui a créé l’institut de Santé Intégrative (ISI) et Armanda Dos Santos, fondatrice d’Ayurveda Magazine.

À Paris, la boutique Quintessense située 1 rue Falguière propose des produits ayurvediques d’une grande qualité, sélectionnés par le Vaidya Chethu Weerasinghe si vous en cherchez. Et ses fondatrices Catherine et Marie-Jo ont un grand coeur  !

 

À lire aussi, un ouvrage sur lequel j’ai collaboré avec Garlone Bardel sorti en octobre dernier, Le Yoga cookbookInde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels 15 publié aux Editions Ulmer, une bible avec une belle introduction sur la santé naturelle selon la naturopathie et l’Ayurveda, avec 108 recettes végétariennes, des postures de yoga, des conseils santé… Un trésor

Inde : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels 16

love you

Emprunter le chemin du pardon, pour se guérir

S’engager sur le chemin du pardon nous permet de nous dégager des armures que nous avons construites pour nous protéger, et qui nous embarrassent ensuite. C’est un cadeau que l’on se fait à soi-même, pour sortir de l’illusion que l’autre a un pouvoir sur notre état intérieur. C’est un chemin qui nous permet de vivre le coeur plus ouvert, plus grand, à rencontrer l’autre où il est sans trop se protéger. Un chemin qui nous permet d’accueillir l’amour dans nos vies, sous toutes ses formes.

Healthy bali

Bali : médecine traditionnelle, soins et remèdes naturels

Récemment revenue d’un beau voyage à Bali, j’en ai profité pour interroger Frédérique Nault – naturopathe à Ubud – sur la médecine traditionnelle indonésienne. J’avais déjà publié un article sur la Thailande, lors de mes voyages je me pose beaucoup de questions sur la place des médecines ancestrales face à la nouvelle médecine (la médecine conventionnelle-scientifique) qui gagne du terrain un peu partout.
Sous l’interview vous trouverez une liste de bonnes adresses si vous prévoyez de vous y rendre !

 

J’avais rencontré Frédérique en 2015, j’étais alors en dernière année d’études de naturopathie à Isupnat. Elle m’a ouvert les portes de son cabinet le temps d’un stage d’un mois. Française expatriée à l’étranger (Inde, USA puis Bali il y a une trentaine d’années), elle pratique une naturopathie comme je les aime, chaleureuse et juste. Elle a dans sa boîte à outils plusieurs autres spécialités : la méthode NAET ((Nambudripad Allergy Elimination Techniques, traitement des allergies avec une approche énergétique), l’accupressure et l’herboristerie indonésienne (elle vient d’ouvrir sa propre boutique !).

 

Quelle est la place de la médecine naturelle aujourd’hui en Indonésie et de la médecine conventionnelle ?

La place de la médecine naturelle en Indonésie a changé récemment, suivant le même schéma qu’en occident, mais avec un peu de retard. Il y a encore une cinquantaine d’années, les Indonésiens des campagnes et petites villes se faisaient soigner principalement chez les guérisseurs traditionnels, avec les plantes locales, les massages et les pratiques spirituelles. A cette époque, la médecine conventionnelle faisait de rapides progrès dans les villes, et toute personne ayant suffisamment d’argent et d’éducation (entre guillemets), se devait d’aller chez le médecin et non pas le guérisseur. Tout comme en occident, les guérisseurs n’avaient pas bonne réputation dans les villes et les malades n’y allaient qu’en dernier recours, quand les médecins n’avaient pas pu guérir le malade.

 

Les Indonésiens semblent-il faire plus confiance à l’une ou l’autre des médecines ?

De nos jours, grâce a la nouvelle assurance maladie abordable pour presque tous, les Indonésiens ont la possibilité de se faire soigner gratuitement chez le médecin et a l’hôpital. Les médecines douces deviennent un choix personnel. Dans la capitale par exemple, certaines personnes aisées maintenant préfèrent les médecines traditionnelles comme la naturopathie, l’homéopathie, la chiropractie, les massages physio-thérateutiques, etc. Ce nouvel intérêt pour les méthodes naturelles est dû a l’ouverture sur le monde occidental où les thérapeutes sont maintenant qualifiés, certifies et deviennent réputés pour apporter des solutions durables.

 

Quelles destinations choisir pour prendre soin de soi en Indonésie / à Bali ?

Le village d’Ubud a Bali est devenu un centre d’intérêt pour les médecines douces. Le mot “Ubud” signifie “remède ou médecine”. Il existe plusieurs centres offrant différents modes de thérapie, comme la phytothérapie, les massages, l’hydrothérapie du colon, l’acupuncture, les séances de guérison sur les dimensions physiques, mentales et spirituelles. Les possibilités sont infinies ainsi que le choix des guérisseurs !

Sur l’ile principale de l’Indonésie, les Javanais du centre de Java ont une connaissance ancestrale des plantes médicinales. Je conseillerais d’y faire un petit séjour afin d’associer les visites culturelles, et de gouter au “jamu” qui est une boisson a base de plantes et rhizomes, préparée selon vos besoins thérapeutiques.

 

Quels sont les traitements principaux de la médecine traditionnelle indonésienne ?

Les plus courants sont la phytothérapie ou Jamu, ainsi que les massages et les rituels. Actuellement, la médecine chinoise et l’acupuncture deviennent très populaires.

 

La naturopathie est-elle reconnue en Indonésie ? Et quelles sont les autres pratiques thérapeutiques naturelles qui le sont ?

La naturopathie n’est pas encore reconnue en Indonésie car il n’existe pas d’écoles de naturopathie. Je suis moi-même certifiée en tant qu’herbaliste en Indonésie (et certifiée en tant que naturopathe en Australie). Je connais deux autres naturopathes en Indonesie, l’un formé en Australie, et l’autre aux Etats-Unis.

La phytothérapie, l’acupuncture, le massage, la physiothérapie sont reconnues ici.

 

Quelles sont les 3 plantes ou remèdes qui sont les plus utilisées par les Indonésiens pour prendre soin d’eux ?

Le Curcuma longa (ou turmeric) qui est récemment devenu de renommée mondiale, est utilisé depuis toujours par les Indonésiens, peut-on dire “a toutes les sauces” et avec bonne raison. En effet cette tubéreuse jaune d’or contient des propriétés applicables dans beaucoup de pathologies. Le curcuma favorise une bonne digestion, stimule le foie et réduit la fièvre. Les femmes Indonésiennes le consomment en décoction ou infusion, une semaine avant les règles, pour assurer leur régularité et réduire les crampes.

L’Andrographis paniculata, appelé Sambiloto localement, est également connu des herbalistes occidentaux. Ses propriétés antibactériennes et antivirales en font un remède de choix contre toutes infections, particulièrement pulmonaires, digestives. Andrographis régénère le foie, est anti-inflammatoire, antioxydant, fluidifie le sang et réduit la fièvre.

Une autre plante médicinale native de toute l’asie du sud et utilisée dans le monde entier est le Gotu Kola, nom Indien du Centella asiatica, connu en Indonésie sous le nom de Pegagan. Cette plante versatile, serait une panacée grâce a ses propriétés réparatrice des tissus endommagés, en particulier les vaisseaux sanguins et la peau. Grâce a son action bénéfique sur les vaisseaux sanguins, le Gotu Kola favorise la circulation et donc le transport de sang et d’oxygène au cerveau, en faisant un remède recherché pour les écoliers, étudiants, personnes agées ayant des troubles de la mémoire. Les praticiens de médecine chinoise l’utilisent pour les insuffisances rénales.

 

Un grand merci à Frédérique pour ses réponses qui nous permettent de comprendre un peu mieux l’Indonésie et ses trésors de soins

Frédérique Nault
Bali Wellness Center (près de la Monkey Forest – quartier de Nyuh Kuning)
Whatsapp : +62 812 3920615​/ Email: reception@baliwellnesscentre.com

★★★★★

Mes bonnes adresses à Ubud

Pour se restaurer : Clear Cafe, Atman, Sari Organik, Earth Café, Bali Buda, Seeds of Life, Alchemy, Warung Sopa, Sayuri… etc  Il y a l’embarras du choix ! J’ai beaucoup aimé Prima Warung (menu unique), j’y suis allée souvent.
Petit clin d’oeil  😛 : on trouve du kombucha partout (du kefir aussi) !! Le meilleur que j’ai trouvé est chez Clear Café (et je les ai tous testés je crois), 55 roupies indonésiennes pour une grande bouteille (nature), il est délicieux.

Où poser vos valises ? Je vous recommande de séjourner dans les quartiers de Penestanan ou de Nyuh Kuning, plus calmes et accessibles à pieds/en scooter/en vélo d’Ubud centre. Mention coup de coeur pour les resorts Blue Karma et Swasti Eco Cottage qui sont fantastiques.

Pour des massages : Cantika Spa (plusieurs adresses)
Pour les soins spirituels : le temple Tirta Empul pour se purifier à sa source sacrée / la grande prêtresse Ida / le healer Tjokorda Gede Rai
Notez qu’il y a de nombreux temples en ville mais peu sont accessibles au public.
Pour le yoga, les soins, les événements (sound healing, ecstactic danse…) :  The Yoga Barn, Taksu, bien d’autres lieux un peu partout.

Ne manquez pas le village de Petulu tout près d’Ubud (en scooter), chaque fin d’après midi des milliers de hérons reviennent “à la maison” après être partis chercher à manger ici et là. Ils se retrouvent dans les arbres de ce petit village. Je vous recommande de mettre un chapeau et de porter des vêtements que vous pourrez laver ensuite, il est presque impossible de passer entre les déjections 😀

En 2015  j’ai fait une retraite de shaking pendant 1 semaine (méditation active de transformation plusieurs heures par jours) dont je garde un excellent souvenir : Ashram Ratu Bagus sur le Mont Agung.

Hors d’Ubud, n’hésitez pas à visiter Canggu, Lovina, Amed, le Mont Agung… et il y a aussi beaucoup de belles choses à découvrir sur les autres îles et de nombreux lieux de retraite.

Beau voyage !