Loading

De la naturopathie au coaching

Si je suis devenue naturopathe un peu par hasard il y a quelques années, je suis devenue coach comme une évidence. C’est un chemin magnifique d’épanouissement personnel et professionnel pour lequel j’ai beaucoup de gratitude. Les questions que je reçois régulièrement me montrent que le coaching interpelle et j’ai envie de partager mon expérience personnelle de cette forme d’accompagnement dans cet article.

 

« Lorsque nous ne sommes plus en mesure de changer une situation, nous sommes mis au défi de nous changer. » Viktor Frankl

 

D’abord, on ne vient pas au coaching par hasard. Souvent la vie nous a passé à la machine à laver et nous avons dû trouver des solutions, changer de perspective. Mon histoire personnelle commence avec des nuits très compliquées… de l’enfance jusqu’à l’âge de 28 ans j’ai souffert d’insomnies importantes et d’anxiété quotidienne, j’avais aussi souvent mal au ventre. Un hôpital public m’a orienté vers une merveilleuse naturopathe-sophrologue spécialisée dans le sommeil*. J’ai alors entamé en même temps un long travail thérapeutique sous différentes formes et je n’ai pas lâché en cours de route. Je ne vais pas ici passer du temps à parler de toutes les boîtes que j’ai ouvertes mais j’avais beaucoup de choses à libérer (suivez-moi sur les réseaux sociaux j’en parle par bribes). Céline Dion dit qu’on ne change pas, je ne suis pas tout à fait d’accord :-), on panse ses blessures, on comprend, on s’allège, on se révèle.

En devenant naturopathe j’ai appris à observer mes habitudes de vie et à corriger le tir lorsque quelque chose ne sert pas mon équilibre et ma santé. En thérapie et en faisant l’acquisition d’outils de libération des émotions j’ai appris comment j’étais devenue celle que j’étais, j’ai commencé à accepter et à arrêter de résister. En coaching je prends la pleine possession de mes potentiels et la responsabilité de ma vie, de mes relations, de ma contribution au monde. Ce n’est qu’une étape, je peux déjà percevoir la suivante à l’horizon…

 

« Everybody needs a rude friend » me dit mon coach australien Cairo*. Quelqu’un qui nous aide à voir dans nos angles morts, à regagner de l’énergie quand on est bloqué·e et à sortir de notre zone de confort pour occuper notre place. D’où vient le mot coach ? En français, le « coche », était une « grande voiture tirée par des chevaux, qui servait au transport des voyageurs ». En anglais « coach » a diverses résonances : la diligence (stage coach), le fourgon postal (mail coach), le wagon (railway coach). Le conducteur de la diligence s’appelait le « coche » ou le « coachman ». Le terme de « coach » est associé à la notion de direction, de sens, d’accompagnement d’un point à un autre.

Est-ce qu’un coach remplace un thérapeute ? Non. Si on n’a jamais vu un thérapeute je ne recommande pas de commencer par un coach. J’ai les deux dans ma vie et ils ne font pas la même chose : chez mon thérapeute je me dépose et je travaille sur mes blessures, chez mon coach je trouve un effet de levier pour passer à l’action (même si on aborde souvent mes blessures).

Depuis que j’ai pris un coach j’ai osé faire évoluer mes activités professionnelles et mes relations intimes se sont grandement améliorées. Je suis un peu plus chaque jour celle que je sentais que je pouvais être, sans savoir comment y aller.  J’ose plus me montrer telle que je suis. Je communique mieux mes besoins et pose mes limites avec les autres. Les séances m’aident à transformer ma façon de voir les choses et me permettent de me saisir de ma créativité pour sortir encore un peu plus de ma zone de confort.

« Le destin n’est pas une question de chance, mais de choix. » W. Jennings Bryan

 

Que se passe-t-il en séance ?

On se met à nu (comme en thérapie) et on a pour objectif d’avancer. Bien sûr il y a tous les outils à disposition (des exercices, des rituels, des visualisations etc.) mais il y a surtout la relation qui se tisse dans un cadre propice à la transformation, posée par le·la coach. Il·elle offre sa pleine attention et sa présence bienveillante pour que nous puissions trouver nous-mêmes les solutions. C’est un·e éveilleur·se de conscience qui nous aide, en nous interpellant avec les bonnes questions, à changer nos croyances sur la vie, à lâcher ce qui nous pèse, à nous connecter à notre version de nous la plus authentique et la plus sage.
Les séances sont un espace de pure vérité. On fait tomber les « brules » comme dit Vishen Lakhiani* que j’adore (= bullshit rules) qui dirigent notre vie et nous font perdre de vue l’essentiel. Toutes ces évidence acquises sur la vie et qui entravent nos prises de décisions, qui nous font perdre de la souplesse, nous empêchent de danser avec la vie et d’être créateur·trice.

 

Un chemin évident

Durant mes études de naturopathie j’ai ressenti le besoin d’acquérir des outils pour aborder l’équilibre psycho-émotionnel (l’un des piliers de la naturopathie avec les 3 autres que sont le repos, l’alimentation et de bonnes éliminations). Je me suis formée en EFT/Matrix* reimprinting (techniques de psychocorporelles de libération des émotions, psychologie énergétique) et j’ai pris des cours de psychopathologie et psycho-développement* pour saisir ce qui appartenait au champ des thérapies plus conventionnelles et savoir quand réorienter mes clients. Je me suis ensuite formée au coaching avec l’outil PNL* pour accompagner le changement, puisqu’il ne s’agit que de ça en naturopathie, en séance nous allumons la flamme du changement qui deviendra un grand feu si la personne décide de prendre en main sa santé une fois rentrée à la maison. J’ai ajouté d’autres cordes à mon arc avec des formations additionnelles, notamment Effet Chrysalide avec Charlotte de Silguy* pour identifier plus clairement les ressources que nous tirons de nos challenges. Je suis toujours surprise de voir à quel point nous sommes conditionnés à voir nos épreuves d’une certaine façon et depuis que je fais plus confiance à la vie je comprends qu’elle n’est jamais contre moi. C’est à moi d’évoluer. « La façon dont nous voyons le problème est le problème. » Stephen R. Covey

Je suis en formation continue à l’École de la présence thérapeutique* en Belgique, initiation de 3 ans proposée par Thierry Janssen (un gourou dans le vrai sens du terme, qui nous aide à mettre de la lumière sur nos ombres) et auprès de mon coach pour faire l’acquisition de nouveaux outils de coaching. La qualité de ma présence et de mon accompagnement évolue à mesure que je change. Ma vie spirituelle influence également mon travail et j’imagine déjà que mes accompagnements dans le futur sont plus expérientiels avec moins d’utilisation de la parole (je suis en chemin depuis plusieurs années avec la méditation, le chamanisme…). Aujourd’hui décortiquer nos modes de fonctionnement pour les faire évoluer répond à mon besoin de comprendre comment nous fonctionnons. Tout est prétexte à observation/expérimentation/évolution et c’est passionnant !

Travailler avec moi en individuel : 


Mon agenda de coaching est plein pour les mois à venir, j’accompagne une vingtaine de personnes et j’ai une dizaine de personnes sur liste d’attente (me contacter par email : ac AT anneclairemeret.com). Je réfléchis à d’autres méthodes d’accompagnement en groupe ou sous forme de programmes.
 Mes client.e.s ont en commun d’avoir une activité dans la relation d’aide eux-mêmes ou de contribuer au monde avec leurs activités.

(Si vous recherchez un coach de confiance je vous recommande mon compagnon Matthew Galloway qui a encore quelques disponibilités (en anglais uniquement) : mjgalloway AT gmail.com)

 

Travailler avec moi en atelier à Paris

En septembre/octobre je proposerai 4 événements avec Cairo Rha, mon coach qui viendra d’Asie pour l’occasion. Ils se dérouleront à Bliss Home (Paris 16ème).

Pour tous :
– le 29 septembre : De la lumière sur nos ombres. Un atelier d’une journée pour rencontrer et transformer notre relation avec nos zones d’ombres.
– les 3-4 octobre : La voix du coeur. Un atelier de deux jours pour mieux communiquer dans toutes nos relations, avec beaucoup d’outils (très intéressant aussi pour les thérapeutes)
– le 5 octobre : Une conférence en soirée sur le thème “contribuer” (détails à venir sur Facebook)

Pour les facilitateurs :
– du 9 au 13 octobre : The Great Work. Une retraite (non résidentielle) de 5 jours pour travailler sur votre contribution en tant que facilitateur (praticiens dans la relation d’aide, thérapeutes, naturopathes,…) et oser occuper votre place.

Les événements seront traduits en français.

 

Mes recherches actuelles

Mes principales activités du moment à côté du coaching concernent l’amour, dans sa dimension spirituelle autant que dans sa dimension relationnelle sous différentes formes. Je m’attache notamment à comprendre ce qui est énergie d’amour et ce qui appartient aux besoins de la personnalité. Un chemin passionnant vers des relations plus conscientes qui donnera naissance à un livre sortira à l’automne prochain sur ce thème chez Editions First. J’ai proposé au printemps un premier atelier à Paris « L’art de choisir l’amour » que j’aimerais refaire et j’accompagne plusieurs personnes spécifiquement autour des problématiques relationnelles amoureuses. J’interviendrai à Sisterhood in health en septembre sur le thème de l’amour (Terrasse hôtel).

Et la naturopathie dans tout ça ?

Elle a été mon point d’entrée vers une vie plus consciente, plus libre et je dirais aussi plus généreuse à mesure que mon cœur s’est ouvert de plus en plus grand à la magie de la vie. Je ne reçois plus en consultations individuelles, il peut m’arriver de faire des interventions sous forme de conférences et je continue de publier des livres. Vous pouvez retrouver tous mes ouvrages ici : La naturopathie pour les nuls, La naturopathie c’est la vie, Le petit livre de la naturopathie, le cahier La détox pour les nuls, cahier La naturopathie pour les nuls, Le Yoga Cookbook, Raclette et Brocoli, Recettes gourmandes détox, et le petit dernier La naturopathie vite et bien !

 

 

Références citées dans l’article :
Dany Trouillet : naturopathie-sophrologie et plus encore (accompagnements troubles du sommeil)
Cairo Rha : kick ass coach Selfcraft
Vishen Lakhiani est le fondateur de Mindvalley qui offre des programmes en ligne de développement personnel sur différents thèmes. Je suis une grande fan de sa 6 phases méditation que je fais depuis des années et que j’ai adaptée en français sur ma chaine youtube (je parle un peu trop vite accrochez vous 🙂 ).
Mes formations :
Isupnat (naturopathie). J’ai deux articles sur la reconversion si ça vous intéresse : 
Devenir naturopathe, Etre naturopathe aujourd’hui.
EFT : Noelle Cassan  (Paris – Montauban) – Matrix + Coaching PNL : Vitality Living College (Londres et différentes villes en Inde) – Psychopathologie / psycho-développement : Savoir Psy (Paris) – Effet Chrysalide : Charlotte de Silguy (Paris) – École de la présence thérapeutique (Bruxelles)

 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Shopping Basket