Loading

Le covid au service de la purge

Je n’ai jamais été anti-système conventionnel.
Je n’ai jamais été anti-vaccins, d’ailleurs je suis vaccinée (à l’époque ni mes parents ni moi jeune en tant que jeune adulte ne nous sommes même posés de questions).
Je suis devenue naturopathe « par hasard », parce que la médecine conventionnelle n’avait pas de solution à mes problèmes chroniques. J’ai commencé à me prendre en main et à me rendre compte que ma santé était de ma responsabilité. Ça m’a demandé du courage pour me défaire des résistances que j’avais à rester dans mon statut passif de consommatrice du système de santé conventionnel tel qu’il est proposé. J’ai dû payer pour des accompagnements et des formations. J’ai dû apprendre à faire confiance aux réactions de mon corps. J’ai dû réformer mon alimentation, toutes mes habitudes de vie. Ça m’a rendue LIBRE.
J’ai toujours pensé que « chacun.e faisait ce qu’il voulait, chacun.e fait ses choix ».
Jusqu’à ce qu’on nous confine abusivement trop longtemps.
Jusqu’à ce qu’on nous oblige à porter des masques.
Jusqu’à ce que les manipulations aillent trop loin.
Aujourd’hui on me taxe de conspirationniste. Je rirais si la situation n’était pas aussi dramatique. Je ne suis pas du tout adepte des théories du complot, je suis une adepte de la vérité et de la vraie santé. Les gens qui disent ça ne regardent pas plus loin que le bout de leur poste de TV. Ils manquent grandement de curiosité.

Aujourd’hui je suis CHOQUÉE. Je dis STOP aux mensonges, ceux du gouvernement, ceux de Big pharma.

Fast forward Mars 2020. Tout le monde est rapidement confiné, par mesure de précaution. Ok, on ne connait pas encore le virus et on n’a pas les moyens d’accueillir les personnes qui pourraient être hospitalisées (bien sûr, on a tellement mal traité le système de santé). La solidarité se met en place, c’est beau. On patiente ensemble et on regarde comment les choses vont évoluer. Avril 2020, on comprend que les respirateurs ne servent à rien et qu’au contraire ils précipitent la mort des malades du covid. On a assez d’infos pour savoir que l’hydroxychloroquine prise tôt peut permettre de sortir de la maladie. On sait aussi qu’une grand partie des personnes qui ont le covid n’ont aucun symptômes et des symptômes mineurs. On voit que les pays qui n’ont pas confiné n’ont pas plus de personnes touchées.
Depuis le début :
Le gouvernement diffuse des informations contradictoires et nous ment.
Les grands médias sont manipulés par Big pharma qui préfèrerait qu’on propose des molécules plus chères (et un futur vaccin). Les médecins sont empêchés de prescrire ce qui fonctionne. Les tests ne sont pas fiables et les chiffres sont truqués… Ceux des malades et ceux des morts.
Fin juin… on patauge encore alors que TOUTES les infos sont disponibles. De nombreux médecins et autres praticiens de santé naturelle sont en rage de voir ce système corrompu jusqu’à l’os. On nous fait encore porter des masques. On empêche les écoles de rouvrir, les entrepreneurs de reprendre le travail normalement.
L’épidémie continue son voyage dans d’autres pays, faisant parfois zéro victime (notamment les pays qui n’ont pas oublié la médecine ancestrale) et parfois beaucoup de victimes (notamment les pays « riches » où la co-morbidité est élevée et où les remèdes naturels ne sont pas utilisés : obésité, diabète, maladies cardio vasculaires…).
Le monde a oublié ce qu’était être en santé.
Le monde a oublié que la médecine telle qu’on la connait est un bébé, que la science fait dire ce qu’elle veut aux chiffres qui sont manipulés par des grosses entreprises pharmaceutiques.
Le monde a oublié de vivre en harmonie avec son environnement.
Le Dr Zach Bush dit très justement dans ses interviews que le covid est le symptôme de notre empoisonnement. La planète est malade, le « terrain » de l’homme l’est aussi, plus sensible aux virus à cause de son mode de vie (les ondes, les pesticides, son manque de défenses immunitaires). Le microbe n’est rien, le terrain est tout.
Il est grand temps de travailler nos terrains individuels et d’éduquer à la santé.
Il est grand temps d’assainir le terrain de la planète et d’arrêter les abus qui lui sont faits.
Il est grand temps de virer tous les corrompus du système.
De toute façon il n’y a plus de retour en arrière.
En naturopathie on dit que le corps fait une maladie pour se guérir, se purger de ce qui le pèse. Gratitude au covid qui vient purger le système.
Shopping Basket

Inscrivez-vous à ma newsletter